Régions : En bref…

0
170

Koulikoro : Incendie au campus universitaire de Katibougou

Un incendie dont l’origine reste inconnue, pour le moment, s’est déclaré, lundi dans l’après-midi, au campus universitaire de Katibougou, à Koulikoro, a appris l’AMAP de sources locales concordantes. Les mêmes sources indiquent que l’incendie déclenché dans une résidence de la cité universitaire, a occasionné d’importants dégâts matériels, mais ne précisent pas s’il y a eu des pertes en vies humaines ou encore des blessés.

Les services de la protection civile ont été dépêchés pour maîtriser le sinistre. De sources officielles, nous apprenons l’ouverture d’une enquête pour déterminer les circonstances exactes du drame. Plus de 300 étudiants vivent au campus universitaire de Katibougou, localité située à une dizaine de kilomètres de la ville de Koulikoro, à 60 km à l’est de la capitale, Bamako.

 

Koro : Quatre morts dans une attaque terroriste à Bana Gakou               

Quatre personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées dans une attaque perpétrée dimanche par des hommes armés non identifiés à Bana Gakou, localité située à environ 35 km de la ville de Koro, au centre du pays, a appris l’AMAP de sources locales concordantes. Les mêmes sources précisent que des hommes armés non identifiés ont attaqué nuitamment le village de Bana Gakou, faisant quatre morts, plusieurs blessés et d’importants dégâts matériels avant d’obliger les populations à s’enfuir pour se réfugier à Koro et au Burkina Faso.

Selon les mêmes sources, les groupes terroristes ont interrompu le trafic routier depuis plus deux semaines sur le tronçon Koro-Ouahigouya avant de préciser que les travaux de réparation du pont saboté par ces terroristes ont été arrêtés depuis le 19 janvier 2020, suite à l’explosion d’une mine au moment où les travailleurs de l’entreprise creusaient la fondation, faisant 2 morts et 3 blessés.
On rappelle que des hommes armés non identifiés ont attaqué, il y a deux semaines, les villages de Zon, Pongonon, Bonkounba, dans le Cercle de Koro (Centre), faisant 8 morts, plusieurs blessés, avant d’emporter tout le bétail.

Gao : Un responsable de la BNDA assassiné     

Le directeur adjoint de l’agence régionale de la Banque nationale de développement agricole (BNDA) de Gao, Aly Sissoko, a été assassiné par des individus armés dans la nuit de lundi aux environs de 21 heures 30 dans le quartier Aljanabandia, a appris l’AMAP. À la suite de ce crime odieux, tous les établissements financiers de la Région de Gao étaient fermés hier.

Pour la circonstance atroce, le directeur de cabinet du gouverneur de Gao, Cheick Fanta Mady Bouaré, a rencontré le collectif des établissements financiers de la Région. Son porte-parole, Cheick Oumar Issouf Maïga, a expliqué que cet arrêt de travail est lié à l’assassinat de leur collègue, ajoutant que les banquiers comptent observer trois jours de deuil. Après avoir présenté ses condoléances à la famille du défunt, le directeur de cabinet du gouverneur a annoncé qu’une enquête a été ouverte pour retrouver le ou les auteurs de ce crime crapuleux.

 

Mopti : Planification des activités des académies

Un atelier sur la planification opérationnelle 2020 des activités dans les Académies de Douentza et Mopti, organisé par l’ONG Aide et Action dans le cadre du projet d’Accompagnement de la Jeunesse et des Collectivités dans leurs Initiatives de Formation et d’Insertion professionnelle (ACTIF/AEAI-Mali), s’est déroulé jeudi dernier dans les Académies de Mopti et de Douentza. Cet atelier avait pour objectif de faire le bilan des réalisations de 2019, de planifier les activités de 2020, de  partager et d’analyser les difficultés opérationnelles avec l’ensemble des acteurs.

À la clôture des travaux,  le projet ACTIF a remis aux différentes structures de sa zone d’intervention un important lot de matériels composé de bureautique (tables, chaises, matériels informatiques), de téléviseurs, de matériels didactiques et de matelas pour un coût d’environ 80 millions de nos francs.

Ségou : Le plan stratégique DDR-intégration 2019-2023 validé

Le ministre de la Cohésion Sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale, Lassine Bouaré, a présidé lundi à Ségou les travaux de l’atelier de validation du plan stratégique désarmement, démobilisation réinsertion-intégration pour la période de 2019 à 2023, a constaté l’AMAP. C’était en présence du président de la Commission nationale de démobilisation, désarmement et réinsertion (CNDDR), Zahabi Ould Sidi Mohamed, et du représentant de l’Union africaine pour le Sahel, Pierre Bouyoya.

Ce plan qui a été validé après deux jours de travaux, prend en compte tous les critères du processus d’intégration. Il faut rappeler que le processus du DDR a permis de nos jours l’enregistrement dans la base de données d’environ 26.000 ex-combattants avec des armes individuelles et collectives. Plus de 10.000 d’entre eux ont demandé l’intégration. Dans les Régions de Mopti et Ségou, 300 ex-combattants sont cantonnés à Sévaré dans le cadre du DDR.

Laisser une réponse