Restitution des macarons et véhicules de service du Mali : Les opérations se déroulent normalement

0
571

Le directeur général de l’administration des biens de l’État, Ousmane Diarra

Le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) a publié, dimanche dernier, un communiqué appelant les anciens députés et ministres à rendre les macarons et les véhicules de service de l’État mis à leur disposition, au plus tard ce mardi à la direction générale de l’administration des biens de l’État (DGAB).

Pour être témoin de l’exécution correcte de cette mesure, notre équipe de reportage s’est rendue hier à la DGAB, sise à Hamdallaye ACI 2000. Hier, à l’entrée de l’immeuble abritant ce service, l’ambiance était nettement différente de celle d’un jour ordinaire de travail. Devant le bâtiment, Idrissa Kouyaté, notre chauffeur a eu de la peine à se frayer un passage. La raison ? L’endroit grouillait de monde au point de créer un petit embouteillage, dont le caractère inhabituel sera confirmé sous couvert de l’anonymat, par l’un des vigiles que nous avons croisés à l’entrée principale du bâtiment.

Une fois dans l’enceinte de la DGAB, un organigramme géant, visible de loin, nous indiquera le secrétariat particulier du directeur général situé à l’étage. Dans le couloir, nous avons croisé quelques visages connus de la 6è législature de l’Assemblée nationale dissoute. Aucune des personnalités n’acceptera de répondre à nos questions sur l’objet de leur présence.

Pour le directeur général de l’administration des biens de l’État, l’inspecteur des finances Ousmane Diarra, les opérations d’enregistrement du dépôt des macarons et des véhicules se déroulent normalement aussi bien dans son service, qu’au niveau du Garage administratif pour la réception des véhicules.

«Suite au communiqué passé hier à la télévision nationale, nous avons mis en place depuis ce matin deux équipes opérationnelles qui vont nous permettre ici à la direction générale de procéder à la réception de l’ensemble des macarons que les ex-députés vont mettre à notre disposition», a précisé notre interlocuteur. Il s’agit non seulement des macarons concernant les véhicules, mais aussi ceux que les députés arborent. Le directeur général de l’administration des biens de l’État a ajouté que dès lundi (hier : Ndlr), son service a ouvert la liste de l’ensemble des anciens députés qui ont déjà déposé.

Commencées hier, les opérations se poursuivront ce mardi, conformément au communiqué du CNSP, a assuré Ousmane Diarra.
En ce qui concerne les moyens de locomotion, le patron de l’administration des biens de l’État a souligné que des véhicules des ministres sortants, comme ceux des ex-députés sont tous en train d’être acheminés au Garage administratif».

À ce sujet, Ousmane Diarra a rappelé que la GDAB avait auparavant réalisé une opération similaire avec les véhicules neufs acquis par l’État. «Au moment où les manifestations étaient en cours, il était très judicieux pour nous de récupérer les véhicules qui se trouvaient au Garage administratif pour les mettre à l’abri», a-t-il dit.

Selon notre interlocuteur, cette opération d’anticipation a permis effectivement de sécuriser l’ensemble des véhicules neufs de l’État acquis au cours de l’exercice 2019, au niveau du Groupement mobile de sécurité (GMS) de la police nationale. Dans le même état d’esprit, le DGAB a annoncé qu’il procèdera de la même façon avec les véhicules des anciens dignitaires car au niveau du Garage administratif il n’y a pas suffisamment de places pour les accueillir. À ce propos, il confiera avoir adressé une correspondance au directeur général de la police nationale pour demander que ces véhicules puissent être accueillis au GMS en attendant les instructions.

À notre passage hier vers 12h 30mn, au moins cinq anciens députés avaient fait enregistrer le dépôt de leurs macarons portatifs ainsi que ceux pour leurs véhicules. Il faut noter que cette décision est hautement saluée par le DGAB, qui a estimé qu’elle permettra de faire l’état des biens appartenant à l’État.

Aboubacar TRAORÉ

Laisser une réponse