Retro : Revivez le dernier match Mali-Ghana

0
111

Le Mali affronte le Ghana aujourd’hui en match amical. L’occasion de revenir sur le dernier match Mali-Ghana, le samedi 21 janvier 2017. C’était lors de la 2è journée de la CAN, Gabon 2017, les Aigles ont perdu 1-0, à Port-Gentil. Un détail : 

 

L’Essor du 23 janvier 2017

CAN 2017 : LES AIGLES NE SONT PLUS MAÎTRES DE LEUR DESTIN

 

Battue 1-0 par Ghana, samedi pour le compte de la deuxième journée de la poule D, la sélection nationale, se retrouve au bord de l’élimination et risque de quitter la compétition dès le premier tour

Quand les Aigles méritent de gagner, ils font match nul. Et là où l’équipe peut obtenir au moins le nul, elle perd. Ainsi peut-on résumer la situation que vit le Mali à la CAN, Gabon 2017. Le 16 janvier lors de leur première sortie, les Aigles avaient toutes les cartes en main pour battre l’Egypte mais se sont contentés du nul 0-0. Rebelote samedi dernier : alors que l’équipe était bien placée pour obtenir au moins le nul contre le Ghana, elle s’est inclinée 1-0 (but de Gyan Asamoah, 21è minute). Du coup, après deux journées de compétition, l’Equipe du Mali (EDM) se retrouve au bord de l’élimination et risque de quitter la CAN dès le premier tour. C’est le moins que l’on puisse dire car si mathématiquement la qualification est toujours possible, objectivement, les choses paraissent très compliquées. En effet, le Mali (1 point), n’a plus son destin entre ses mains et l’EDM doit désormais compter avec le résultat de la confrontation entre le Ghana et l’Egypte pour espérer se qualifier.

Pour que les Aigles se qualifient pour les quarts, ils doivent, lors de la 3è journée prévue ce mercredi 25 janvier, battre l’Ouganda par deux buts d’écart, à Oyem et au même moment compter sur une défaite de l’Egypte face au Ghana, à Port-Gentil. Cela revient à dire que même si le capitaine Yacouba Sylla et ses coéquipiers s’imposent devant l’Ouganda, ils ne connaîtront leur sort qu’à l’issue de l’autre rencontre du groupe qui mettra aux prises les Pharaons et le Black star. La situation est d’autant délicate pour les Aigles, que le Ghana est déjà qualifié pour les quarts de finale et que l’Egypte peut se contenter d’un nul pour valider son ticket. Le leader du groupe, le Ghana (6 points) et son dauphin, l’Egypte (4 points) feront-ils le jeu lors de cette troisième et dernière journée de la phase de poule ? On peut en douter, surtout quand on sait qu’un nul fait l’affaire des deux pays.

Pour revenir à cette rencontre Ghana-Mali, le sélectionneur Alain Giresse a opéré un petit changement en intégrant Mustapha Yatabaré à la place de Lassana Coulibaly qui avait débuté le match de la première journée contre l’Egypte. Malheureusement pour le technicien français, ce changement n’a rien apporté à l’EDM, surtout en première période où les Aigles passeront complètement à côté du sujet. Ils se feront balader pendant 45 minutes par les Ghanéens supérieurs dans le jeu et qui quadrillaient bien le terrain. Après deux ratés d’André Ayew dans la surface, (tête non cadrée, 8ème min) et une frappe en pivot (17ème min), la sélection ghanéenne ouvre le score suite à une belle action collective. Jordan Ayew pénètre dans la surface malienne et centre pour son capitaine Gyan Asamoah qui place une tête imparable (1-0, 21ème min). Les Aigles multiplient les erreurs défensives avec notamment un Hamari Traoré en difficultés face à Christian Atsu et pas aidé par son ailier Bakary Sako. Pendant toute la première période, l’EDM n’obtiendra qu’une seule occasion : une reprise de la tête de Molla Wagué au-dessus de la transversale (19ème min). Tout le contraire des Ghanéens qui auraient corser l’addition avant la pause si le gardien Oumar Sissoko n’avait repoussé un tir de Jordan Ayew qui prenait la direction des buts.

Au retour des vestiaires, le public du stade omnisport Michel Essongué de Port-Gentil découvre une autre équipe du Mali. Avec l’intégration d’Yves Bissouma, les Aigles reprennent la direction des opérations et multiplient les alertes dans la surface des quadruples champions d’Afrique. Par deux fois, Moussa Marega obtient la balle de l’égalisation, mais échoue devant le gardien ghanéen Razak Brimah (50ème et 52ème min). Le défenseur central, Salif Coulibaly n’aura pas plus de réussite que son coéquipier (54è min), mais la meilleure occasion malienne sera celle de Kalifa Coulibaly. Suite à une incursion de Moussa Doumbia ponctué d’un centre, l’attaquant malien reprend de près, mais le ballon sera miraculeusement repoussé par le gardien du Black star (79ème min).  Dans les dernières secondes de la partie, le défenseur Harrison Afful commet une faute sur Molla Wagué dans la surface mais l’arbitre algérien Mehdi Abid Charef ne bronche pas. Score final : 1-0 pour le Ghana qui s’impose face au Mali pour la troisième fois d’affilée en phase de poule après les succès de 2012 et 2013.

«On a mal débuté le match. On les a laissé jouer. Techniquement ils sont bons et étaient dans le confort. C’était une erreur de leur laisser le monopole du jeu», analysera le défenseur malien Ousmane Coulibaly avant de poursuivre : «On a bien joué en 2è période. On méritait de marquer au moins un but. Dès l’entame de la 2è période, on est entré dedans. On ne les a pas laissé respirer. C’est ce qu’on devait faire en première mi-temps».  «Ce n’est pas fini. On va garder la tête haute et travailler pour le prochain match. Il n’y a qu’une option, c’est la victoire», renchérira le capitaine Yacouba Sylla qui a tout de même quelques regrets. «On peut avoir des regrets sur ce match. On a loupé la première mi-temps mais on a fait de belles choses en 2è période On a manqué de réussite et de chance sur les ballons offensifs mais on va rester positif. Il reste un match. On va mettre tous les ingrédients de notre côté». Inconsolable, le milieu de terrain Sambou Yatabaré n’a pu s’empêcher de pleurer et c’est en larmes qu’il regagnera les vestiaires. Dur, dur….

Envoyés spéciaux

  1. M. DIABY
  2. SISSOKO

Samedi 21 janvier au stade Michel Essongué de Port-Gentil

Ghana-Mali : 1-0

Buts de Gyan Asamoah (21ème min).

Arbitrage de l’Algérien Mehdi Abid Charef assisté de son compatriote Abdelhak Etchiali (Algérie) et du Mozambicain Arsénio Maregula (Mozambique). Commissaire : Amaju Pinnick (Nigeria)

Ghana : Razak Braimah, Harrison Afful, Daniel Amartey, John Boye, Frank Acheampong, Thomas Partey, Wakaso Mubarak, André Ayew, Christain Atsu, Jordan Ayew, Asamoah Gyan. Entraîneur : Abraham Grant.

Mali : Oumar Sissoko, Ousmane Coulibaly, Molla Wagué, Salif Coulibaly, Hamari Traoré, Yacouba Sylla, Mamoutou N’Diaye, Sambou Yatabaré (Yves Bissouma), Bakary Sako, Mustapha Yatabaré (Moussa Doumbia), Moussa Marega (Kalifa Coulibaly). Entraîneur : Alain Giresse.

 

Laisser une réponse