Route Bénéna-Mandiakuy : LA RÉCEPTION PROVISOIRE POUR BIENTÔT

0
316

Les populations ne cachent pas leur
satisfaction devant l’achèvement du bitumage de cette voie. Elles ne manquent pas de
rappeler que ces travaux constituent
la réalisation d’une promesse faite par
le président de la République

La ministre des Infrastructures et de l’Equipement, Mme Traoré Seynabou Diop, s’est rendue, vendredi dernier, sur le chantier de construction et de bitumage de la route Bénéna-Mandiakuy dans le cercle de Tominian en 4è région. Elle a, par la même occasion, visité le pont reliant les deux localités.
Rappelons que la construction de la route Bénéna-Mandiakuy est une promesse du président de la République, Ibrahim Boubacar keïta. En effet, le chef de l’Etat avait pris cet engagement lors d’une tournée qui l’avait conduit en décembre 2015 à Mandiakuy. Longue de 18 km, cette route qui commence au niveau de la sortie de Bénéna (au niveau du pont), se prolonge jusqu’à l’entrée de Mandiakuy avec 3 km de voiries urbaines à l’intérieur de la ville. A ce jour, les travaux sont terminés et la réception technique est déjà faite. La réception provisoire, elle, est prévue pour très bientôt. Répondant au standard technique d’une route de qualité, la voie Bénéna-Mandiakuy contribuera désormais à la réduction de la pauvreté ainsi qu’au désenclavement intérieur et extérieur de notre pays. En outre, elle va favoriser le renforcement des relations de coopération transfrontalière du Mali avec certains villages de la province de Kossi au Burkina Faso. «Au nom de toute la population bénéficiaire, nous remercions le président de la République. Cette route réduira la mortalité, la morbidité néonatale, infantile et maternelle dans nos Communes. Elle contribuera énormément au développement de notre zone reculée des centres de décision du pays», a souligné le maire de la Commune rurale de Bénéna, Malick Koné.
De son côté, le maire de la Commune rurale de Mandiakuy, Blaise Dakouo, a exprimé toute sa joie et sa satisfaction. « De 2010 à 2015, pour aller à Tominian, on passait par le Burkina Faso. La présente route était la première doléance que la population a présentée au chef de l’Etat, lors de son passage ici, le 10 décembre 2015. Le président a promis de réaliser cette route et aujourd’hui cette promesse a été honorée. Nous ne cesserons de le remercier pour cela », a-t-il ajouté. A sa suite, le curé Blaise Dakouo rappellera que la première promesse tenue par Ibrahim Boubacar Keïta concerne l’énergie, avec la construction d’une centrale. Ensuite, il y a le Centre de santé de référence dont les études sont réalisées et le lycée de Mandiakuy dont le démarrage des travaux est prévu pour bientôt sans oublier l’aménagement de la grande pleine de Mandiakuy.
Quant à la ministre des Infrastructures et de l’Equipement, elle a indiqué que les travaux sont terminés à 99%. Ce qui, pour elle, est une grande satisfaction. « Quand une promesse est tenue, j’avoue que c’est un grand soulagement », a-t-elle dit, avant d’indiquer que le pont reliant les deux localités, appelé auparavant le «pont mortel», a été totalement reconstruit, ce qui est un grand soulagement pour les communautés de la contrée.
Les travaux de pavage de 5 km de rue dans la Commune rurale de Pélengana, le pont de Dioïla et ses voies dont les travaux sont exécutés à 95%, ont été les derniers chantiers visités par la ministre des Infrastructures et de l’Equipement au terme de cette tournée de trois jours dans les régions de Koulikoro et Ségou. En guise de mesures d’accompagnement par rapport à l’exécution du projet du pont de Dioïla, le côté environnemental a été pris en compte avec le reboisement, les aménagements et l’éclairage pour le confort des populations bénéficiaires. «La mission est satisfaisante, mais nous ne baissons pas les bras, parce que nous n’avons pas rendu les ouvrages aux bénéficiaires qui sont les populations. Nous allons rester vigilants pour que tout se passe sans aucun désagrément ni mauvaise surprise. Pour l’instant, on peut pousser un ouf de soulagement », a conclu Mme Traoré Seynabou Diop.

Envoyé spécial
Babba B.
COULIBALY

Laisser une réponse