Route de la Tour de l’Afrique : Les travaux exécutés à 30%

0
197

La ministre des Infrastructures et de l’Équipement, Mme Traoré Seynabou Diop a, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, visité jeudi dernier le chantier d’élargissement de la route reliant la Tour de l’Afrique au 3è Pont de Bamako.
Cette visite avait pour but de s’enquérir de l’état de mise en œuvre des mesures barrières prises par les autorités sanitaires du pays pour lutter contre le coronavirus. À la Tour de l’Afrique où elle est arrivée vers 10 heures, la délégation ministérielle a été accueillie par les responsables des travaux. Un dispositif de lavage des mains au savon était en place. Après le contrôle de température et le lavage des mains au savon, Mme Traoré Seynabou Diop a visité trois ateliers du chantier, allant de la Tour de l’Afrique au pied du 3è Pont, en passant par le site où sera construit le nouvel échangeur de la Rive droite.
Le message principal de la ministre des Infrastructures et de l’Équipement à l’endroit des responsables des travaux a tourné autour du respect strict des mesures barrières édictées dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Il s’agit, a rappelé Mme Traoré Seynabou Diop, de la mise en place du dispositif de lavage des mains au savon, de l’utilisation permanente du gel hydro alcoolique, de la distanciation, du port de masques et de gants. La distanciation d’un mètre sur le chantier s’annonce difficile, mais les ouvriers ont été priés de rester vigilants et de ne pas prendre de risques inutiles.
À l’issue de la visite, la ministre a exprimé sa satisfaction aussi bien sur le respect des mesures sanitaires que sur l’état d’avancement des travaux.
Mme Traoré Seynabou Diop a indiqué que les bureaux d’études et toutes les entreprises qui travaillent sur des chantiers au Mali ont été convoqués, afin d’attirer leur attention sur la crise sanitaire mondiale existante. Pour cela, chacun de ces acteurs a été appelé à prendre des mesures pour que les chantiers ne soient pas de vecteurs de propagation du virus, a ajouté Mme Traoré Seynabou Diop.
Pour ce qui concerne l’évolution du chantier, les travaux sont exécutés à 30%. Mme Seynabou Diop a saisi l’occasion pour saluer l’introduction de techniques de travail innovantes. Ce qui rendra durable la route, a-t-elle argumenté. Par ailleurs, les responsables des travaux ont attiré l’attention sur les difficultés rencontrées par les camions qui travaillent sur le chantier à cause des embouteillages créés par les gros porteurs. Mme Traoré Seynabou Diop a promis de faire son possible pour résoudre ce problème.
Après le chantier de la Tour de l’Afrique, la délégation a visité successivement la direction régionale des routes du District de Bamako, l’Inspection de l’équipement et des transports, la Cellule des travaux routiers d’urgence (CETRU), l’Institut national de formation professionnelle pour le bâtiment, le transport, les travaux publics (INF/BTP). Dans tous ces services, Mme Traoré Seynabou Diop a insisté sur le respect des mesures barrières, seul moyen, dira-t-elle, de lutter contre le Covid-19.

Amadou B. MAÏGA

Laisser une réponse