San : JOURNÉE PORTES OUVERTES SUR LE SYSTÈME DE RIZICULTURE INTENSIVE

0
577

Un praticien de la riziculture intensive dans son champ


Dans le but d’informer les acteurs clés de la filière rizicole au Mali et ceux de la Région de Ségou en particulier sur le Système de riziculture intensive (SRI), la direction régionale de l’agriculture de Ségou, en partenariat avec le Centre d’innovations vertes (CIV), a organisé le 15 novembre 2018, une journée portes ouvertes à San. L’événement s’est tenu avec la collaboration de l’Office du Moyen Bani (OMB) et de l’Association des riziculteurs de la plaine aménagée de San ouest (ARPASO). L’objectif de la journée était de partager les informations sur le SRI avec les principaux acteurs et décideurs évoluant dans la filière rizicole au Mali.
Le premier adjoint au préfet du cercle, Abraham Kassogué qui a présidé la cérémonie d’ouverture, a souligné que depuis la campagne agricole 2015-2016, le ministère de l’Agriculture collabore avec l’Agence de coopération internationale allemande pour le développement (GIZ), notamment le Centre d’innovations vertes pour le secteur agro-alimentaire (CIV-Mali) et le Programme d’appui au sous-secteur de l’irrigation de proximité (PASSIP), pour la diffusion du système de riziculture intensive (SRI) simple ou combiné à d’autres technologies comme le placement profond de l’urée et les biofertilisants.
Compte tenu des résultats encourageants à travers l’augmentation de rendements moyens de 2,5 tonnes et 7,5 tonnes à l’hectare observés respectivement dans les bas-fonds et les périmètres irrigués villageois (PIV) et du fait que le SRI contribue aussi à l’adaptation aux changements climatiques, le ministère de l’Agriculture et celui en charge de l’Environnement ont décidé de faire de sa mise en échelle une priorité. C’est ainsi que l’idée d’un programme national sur le système de riziculture intensive (PN-SRI) est en cours de discussion entre la direction nationale de l’agriculture et ses partenaires.
Pour le représentant de la direction régionale de l’agriculture de Ségou, il a été retenu pour la campagne 2018-2019 des activités comme la mise en place de parcelles vitrines afin de mobiliser les différents acteurs et décideurs et partager les avantages du SRI, l’élaboration d’un programme national sur le SRI et l’organisation d’un atelier national SRI pour partager les résultats des parcelles vitrines de SRI et valider le PN-SRI. Amadou Chérif Coulibaly ajoutera que 20 parcelles vitrines ont été mises en place dans 7 régions avec l’appui des différents projets de la GIZ intervenant dans l’agriculture et la sécurité alimentaire. C’est dans ce cadre que l’ARPASO, en partenariat avec le CIV, a installé 5 parcelles vitrines dans la plaine de San.
Souleymane Fomba, assistant au CIV, a rappelé que sa structure est chargée de porter les innovations novatrices dans le domaine de la riziculture à la connaissance de tous les producteurs du Mali. Ainsi, le CIV forme les paysans et leur apporte l’appui-conseil. Le système de riziculture intensive, dont il est question, permet au producteur d’accroître son rendement en utilisant moins de semences, moins d’engrais chimiques, moins d’eau, mais surtout beaucoup de fumure organique.
Les participants ont visité deux parcelles vitrines dans la plaine de San et échangé avec les acteurs de l’ARPASO et de l’OMB sur les avantages du SRI et sa différence avec la pratique conventionnelle.
Noumballa
CAMARA
AMAP-San

Laisser une réponse