Santé mère/enfant : MALI HEALTH APPORTE SON EXPERTISE

0
383
Le projet sera mis en œuvre à Sabalibougou et vise comme cible directe 400 femmes

Pour apporter une solution appropriée, simple et accessible à la problématique de la santé maternelle, infantile et néonatale dont les causes sont, entre autres, le manque d’informations et les difficultés financières, l’ONG Mali Health (MH) a mis en œuvre un projet intitulé :« WomenConnect Challenge-Améliorer l’accès des femmes aux services de santé et de finances grâce aux technologies de l’information et de la communication ». Le programme a été lancé, hier, au profit des filles et femmes de Sabalibougou en en Commune 4.
Le projet, financé par l’USAID, permettra d’évaluer la réponse des femmes à deux versions d’une technologie locale vocale (Smartphone non connecté à internet ou portable simple) afin d’améliorer leur accès à des services de santé et financiers. Le programme va non seulement augmenter l’utilisation de la technologie chez les femmes et jeunes filles pour améliorer leur santé et autonomie mais aussi évaluer le potentiel de la plateforme « LENALI» à mettre à échelle le programme épargne pour la santé de MH. Il va aussi augmenter l’accès aux informations et services de santé maternelle et infantile, aux ressources et services financiers au sein de la population cible et l’autonomie financière des femmes.
La directrice nationale de Mali Heatlth, Mme Diallo Mariam Fofana a expliqué que le projet sera mis en œuvre dans la zone périurbaine défavorisée de Sabalibougou en visant comme cible directe 400 femmes, réunies dans des groupes d’épargne comme dans d’autres communautés. Ces femmes seront accompagnées techniquement par nos équipes, a expliqué la directrice nationale de MH. Elle a aussi indiqué qu’en plus de cette activité d’épargne et de causeries éducatives sur la santé de la reproduction, y sera joint un volet innovant touchant la santé préventive qui sera assuré par téléphonie mobile.
En effet, les femmes qui auront des téléphones acquis par le truchement du projet ou par achat grâce aux profits des activités d’épargne dans le cadre du projet, recevront des SMS vocaux en langue locale bamanankan sur la santé maternelle, infantile et néonatale. Ces SMS viendront renforcer les messages donnés par nos équipes lors des causeries éducatives sur la santé de la mère et de l’enfant et rappeler les jours de rendez-vous médicaux pour les mères, notamment pour les consultations prénatales (CPN) et post-natales (CPON) mais aussi pour les vaccinations des enfants.
Le programme sera mis en œuvre, en partenariat avec LENALI-SARL qui est une entreprise spécialisée dans la conception et développement d’application mobile. Elle propose une solution numérique qui utilise des méthodes à la fois innovantes et basées sur du vocal en langue bambara afin d’atteindre les femmes pour améliorer leur autonomie financière et leur accès aux ressources de santé maternelle et infantile.
Sur ce point, le directeur de « LENALI-SAR », Abdallah Konta a assuré que ce système innovant va permettre aux femmes d’accéder facilement aux questions ayant trait à leur santé et leur bien-être. Et cela sans difficulté car le système qui est une alerte pour apporter des solutions innovantes, a-t-il expliqué.
La directrice de WCC/USAID, Mme Revi Sterling, dira que la femme et la technologie sont les deux facteurs qui peuvent changer le monde. La combinaison femme et technologie est un pouvoir car pouvant non seulement permettre de changer la société mais aussi le monde entier. La représentante du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Mme Boré Saran Diakité qui a présidée la cérémonie, a remercié MH et ses partenaires pour l’initiative. Elle a soutenu que la mise en œuvre de ce projet permettra d’augmenter les acquis, en matière de santé maternelle et néonatale, d’élever le niveau de connaissances des filles et femmes  et d’augmenter l’utilisation de la technologie.
De son côté, le président du conseil d’administration de MH, Dr Joe Carmando, a exprimé son soutien à la cause des femmes. Quant au directeur de l’Economie numérique, Hamidou Togo, il a indiqué que la technologie est le dénominateur commun de tous les secteurs et son utilisation reste une question d’importance capitale.

Fatoumata NAPHO

Laisser une réponse