Sécurité alimentaire et nutritionnelle : FORCÉMENT AVEC LES CHERCHEURS

0
285

Le recteur de l’Université des sciences sociales et de gestion de Bamako (USSGB), le Pr Samba Diallo, a présidé, mardi, l’ouverture d’un séminaire scientifique sur le thème : «Indicateurs de sécurité alimentaire et nutritionnelle». La cérémonie s’est déroulée en présence de Mme Arlene Alpha, chercheuse au Centre de coopération internationale de recherche en agronomie pour le développement de France (CIRAD) et plusieurs chercheurs africains.
La rencontre, qui prend fin aujourd’hui, est organisée par la Faculté d’histoire et de géographie (FHG) de l’USSGB. Elle regroupe les participants venus de France et de pays africains (Burkina Faso, Niger, Mali et Sénégal).
Les concepts, les indicateurs de sécurité alimentaire et nutritionnelle et leur utilisation dans le contexte des Etats du Sahel pour mieux éclairer les politiques sont des thèmes qui seront développés au cours de la rencontre. Le séminaire offre aussi l’opportunité aux participants d’échanger, de s’interroger sur les concepts et les indicateurs de la sécurité alimentaire et nutritionnelle afin de nourrir leurs travaux de recherche et enrichir les axes du Dispositif d’enseignement et de recherche en partenariat information sécurité alimentaire (DPISA).
Le doyen de la FHG, Sidi Mohamed Ould Sidi Aly, a déclaré que la sécurité alimentaire et nutritionnelle est un véritable défi pour les Etats africains et un challenge pour les universitaires. Il a ajouté que tous les Etats africains doivent s’unir pour endiguer l’insécurité alimentaire. La volonté de l’Université et des sciences sociales et de gestion de Bamako et du DPISA consiste aussi à renforcer la capacité des étudiants et des autres acteurs, a précisé le Pr Samba Diallo.
Il convient de noter que l’USSGB, l’Institut d’économie rurale (IER), le CIRAD, l’Université de Ouagadougou, le Comité inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS), l’Institut national pour l’environnement et la recherche agricole du Burkina-Faso, l’Institut national pour la recherche au Niger sont des partenaires stratégiques du séminaire.
Sidi Y WAGUÉ

Laisser une réponse