Sécurité alimentaire : L’Allemagne débloque une enveloppe de 7,2 milliards de fcfa

0
378

La République fédérale d’Allemagne vient de faire une contribution supplémentaire à hauteur de 7,2 milliards de Fcfa aux efforts de résilience du Programme alimentaire mondial (PAM) dans notre pays.
L’annonce a été faite hier lors d’un point de presse organisé par le ministère de l’Agriculture, en collaboration avec l’ambassadeur d’Allemagne au Mali, Dr Dietrich Pohl et la représentante du PAM, Silvia Caruso. On notait la présence à la rencontre du ministre de l’Agriculture, Moulaye Ahmed Boubacar Selon Silvia Caruso, cet engagement spécial permet au PAM de jouer un rôle accru dans le soutien à la sécurité alimentaire et à la résilience au Mali.

Pour elle, depuis 2018, l’Allemagne soutient l’engagement du PAM dans les initiatives de résilience et de moyens de subsistance dans l’ensemble de la région du Sahel, y compris au Mali. La représentante du PAM a indiqué que l’Allemagne s’est engagée notamment à apporter un soutien pluriannuel sur la période allant de 2018 à 2023, soutenant ainsi le PAM et ses partenaires dans la planification et la mise en œuvre durable et efficace des interventions de résilience. «Depuis 2018, le financement pluriannuel de l’Allemagne permet d’améliorer le renforcement de la résilience des individus, des communautés et des systèmes dans les zones pauvres et fragiles.
À ce jour, grâce au soutien de l’Allemagne, nous avons pu atteindre plus de 171.000 personnes dans plus de 100 villages à travers le pays», a-t-elle souligné. Selon les prévisions, près de 5 millions de personnes pourraient souffrir d’insécurité alimentaire et 1,34 million d’autres pourraient être en situation d’insécurité alimentaire sévère.

Pour Silvia Caruso, grâce à ce financement allemand supplémentaire, le PAM soutient les communautés souffrant d’insécurité alimentaire à préparer, à réagir et à se remettre des chocs climatiques et des effets des conflits. Les activités comprennent notamment, la réhabilitation des terres agricoles et pastorales, le traitement et la prévention de la malnutrition, les programmes de repas scolaires, le renforcement des capacités des petits exploitants agricoles et les achats locaux de nourriture pour soutenir les activités d’alimentation scolaire. Pour sa part, l’ambassadeur d’Allemagne au Mali, a indiqué que ce montant additionnel s’ajoute aux 17 milliards de Fcfa, déjà mobilisés l’année dernière, et conforte l’engagement de l’Allemagne au profit de la résilience des populations vulnérables au Mali, soit une aide globale de 24,2 milliards Fcfa. Pour lui, la lutte contre les multiples vulnérabilités provoquées par les conflits, le changement climatique et la crise sanitaire actuelle due au Covid-19 nécessitent des efforts.
Il ajoutera que la réponse à la crise du Covid-19 ne doit pas se limiter aux mesures sanitaires. «Déjà avant cette crise, des millions de Maliennes et Maliens vivaient en insécurité alimentaire.

Les perturbations dues au Covid-19 risquent maintenant d’aggraver cette situation. Avec ce don additionnel, nous voulons aider les petits producteurs et leurs familles pendant cette crise pour permettre une bonne préparation de la campagne agricole malgré les défis existants, aider les couches vulnérables de la population par le renforcement du programme des cantines scolaires et la prise en charge des cas de malnutrition chronique et aider le Mali dans un esprit de partenariat», a précisé Dr Dietrich Pohl. Le ministre de l’Agriculture, Moulaye Ahmed Boubacar a adressé ses remerciements au PAM et à tout son personnel pour les efforts consentis notamment pour l’élaboration du document cadre stratégique dénommé «Priorité Résilience Pays» (PRP). Selon lui, la campagne agricole 2019/2020 a été jugée bonne à moyenne avec une production céréalière évaluée à 10,5 millions de tonnes. Malgré cette bonne tendance, ajoutera-t-il, la campagne a été émaillée de poches de sécheresse, d’insuffisance pluviométrique, de conflits intercommunautaires et d’autres formes d’insécurité ayant affecté la production agricole surtout au centre et au nord du pays.

Le ministre de l’Agriculture dira qu’à l’orée de la nouvelle campagne agricole, notre pays est frappé de plein fouet par la pandémie du Covid-19.
Pour lui, cette donation vient donc à point nommé pour aider le gouvernement à travers son département à mettre en place des actions de soutien aux populations déjà victimes de la sécheresse, du criquet pèlerin et bien d’autres fléaux sociaux. Selon lui, la réussite de ce projet commun dépendra de la participation effective des populations bénéficiaires à sa mise en œuvre, ainsi que du renforcement de la synergie avec d’autres acteurs travaillant sur des initiatives similaires.

Makan SISSOKO

Laisser une réponse