Sécurité et Protection civile : Aux ordres du général M’Bemba M. Keïta !

0
199

M’Bemba Moussa Keïta est un officier général issu de l’armée de terre et qui dispose d’une solide expérience dans plusieurs domaines opérationnels, comme le contre-terrorisme, la contre-insurrection, le maintien de la paix ainsi que les opérations militaires conventionnelles. Son visage est connu du grand public malien depuis 2017, année à laquelle il a été nommé chef d’état-major général des Armées.

C’est au régiment blindé de Kati que M’Bemba M. Keïta a entamé sa carrière en 1991, après trois années de formation à l’École militaire interarmes de Koulikoro et une année à l’École d’application de l’Arme blindée et cavalerie à Fort Knox dans le Kentucky aux États-Unis. En 2002, M’Bemba fait son comeback à Kati, où il exercera la fonction de commandant du 35è régiment blindé pendant cinq ans. Puis, regagne la capitale de l’Adrar des Ifoghas en qualité de commandant d’armes et chef secteur de 2006 à 2007.

Il a occupé, ensuite, plusieurs fonctions opérationnelles au sein des FAMa, notamment celles de commandant de force adjoint de l’opération «Djiguitougou» (2007-2008) pour la sécurisation et la stabilisation des régions du Nord et de chef du Centre opérationnel interarmées (2008-2010).

L’officier général a également une expérience avérée dans le domaine du maintien de la paix, pour avoir dirigé l’équipe du service de planification militaire au sein du bureau des affaires militaires du Département des opérations de maintien de la paix au siège des Nations unies à New York. À ce poste, il était le responsable de la planification militaire de nombreuses missions onusiennes en Afrique, telles qu’en République démocratique du Congo, en Côte d’Ivoire, au Libéria, au Mali et en République centrafricaine.

Il a aussi servi comme officier chargé des opérations au sein des Nations unies en République centrafricaine, commandant de troupes du contingent malien au Libéria et chef de cabinet de la force intérimaire des Nations unies pour Abyei.

Tout au long de sa carrière, il s’est vu décerner plusieurs distinctions : la Croix de la valeur militaire, la médaille de Commandeur de l’Ordre national du Mali, la médaille de sauvetage et plusieurs médailles commémoratives de campagne. C’est donc un homme aux valeurs reconnues qui prend les rênes du département en charge de la Sécurité et de la Protection civile, en remplacement d’un autre général. Et cela dans un contexte pour le moins tendu.

Issa DEMBÉLÉ

Laisser une réponse