Sécurité routière en Afrique de l’Ouest : journée MARQUÉE PAR LA REMISE DE MATÉRIELS DE PROTECTION

0
278

La lutte contre l’insécurité routière est considérée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme un problème de santé publique. Pour ainsi promouvoir la sécurité routière, les Nations unies ont encouragé les communautés régionales à mettre en place des organisations dans le cadre de l’harmonisation des politiques de prévention routière. C’est dans cette optique que les Etats de l’Afrique de l’Ouest ont décidé de créer une organisation sous régionale dénommée «Organisation pour la sécurité routière en Afrique de l’Ouest (OSRAO)» qui a officiellement vu le jour le 8 mai 2008 à Abuja, au Nigeria, sous les auspices de la Commission de la CEDEAO.
Ainsi donc, à l’instar des autres Etats membres de la CEDEAO, le Mali a célébré hier la journée de l’Organisation pour la sécurité routière en Afrique de l’Ouest. La cérémonie a été présidée par Moulaye Ahmed Boubacar, ministre des Transports et du Désenclavement, en présence de son collègue de la Sécurité et de la Protection civile, le général Salif Traoré. La cérémonie a enregistré également la présence des coordinateurs, des chefs de quartier des communes du District de Bamako. Cette sixième édition est commémorée sous le thème «bilan des dix ans de l’OSRAO: état de mise en œuvre du plan d’actions de la décennie de la sécurité routière». L’événement a été marqué par la remise symbolique de kits de premiers soins et de matériel de désincarcération. Des casques pour moto ont été aussi remis aux coordinateurs et chefs de quartier des six communes du District de Bamako. Au total, 1.300 casques seront remis dans le cadre de cette campagne de sensibilisation sur la sécurité routière, soit 150 casques par commune.
«Nous félicitons le ministre pour cette initiative de la Santé et de l’Hygiène publique. Le don destiné à notre département va servir à sauver des vies. Le matériel de désincarcération est absolument nécessaire en cas d’accident de circulation violent», a indiqué le général Salif Traoré. La remise de ces matériels entre dans le cadre de la mise en œuvre du cinquième pilier de la décennie de la sécurité routière consacré aux soins post-accidents, a souligné le ministre des Transports et du Désenclavement, avant d’indiquer que les autres piliers sont respectivement, entre autres, la gestion de la sécurité routière, la sécurité des usagers de la route, la sécurité des véhicules et la sécurité des routes et mobilité. «Cette volonté s’inscrit dans la vision du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta qui a toujours invité l’ensemble des usagers à la responsabilité et à la prudence sur la route», a déclaré Moulaye Ahmed Boubacar.
La célébration de la journée du 8 mai 2018, a-t-il poursuivi, coïncidait avec les dix ans d’existence de l’OSRAO. Le ministre a indiqué que l’engagement des pays membres de l’OSRAO s’est renforcé avec la proclamation de la décennie d’action pour la sécurité routière 2011-2020 par l’Assemblée générale des Nations unies. L’objectif de cette démarche est de stabiliser et de réduire le nombre de décès imputables aux accidents de la route.
Babba B.
Coulibaly

Laisser une réponse