Ségou: DES ÉLÉMENTS DE LA 2È RÉGION MILITAIRE FORMÉS

0
509

La photo de remise de certificats aux éléments de la 2è région militaire


La place d’armes du camp militaire Amadou Cheickou Tall de Ségou a abrité, jeudi dernier, la cérémonie de remise de diplômes aux éléments qui venaient de terminer le stage du CMATT 12 (Combined mobile advisory Team). L’événement a eu lieu en présence du chef d’état-major de l’Armée de terre, le général de brigade Abdrahamane Baby, du commandant de la 2è région militaire, le colonel Oumar Diawara, du commandant de l’EUTM-Mali, le général de brigade Enrique Millán, des hauts gradés de l’Armée et de plusieurs invités.
Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre du renforcement des capacités opérationnelles des Forces de défense et de sécurité de la 2è région militaire.
Dans son allocution, le commandant de la 2è région militaire a affirmé que le 04 et 05 juillet, 08 officiers, 24 sous-officiers, 126 militaires du rang, une section de 25 militaires du 26è bataillon des travaux du génie, 11 éléments de la cavalerie et une section de la police nationale de Ségou ont suivi des stages de perfectionnement. Le colonel Oumar Diawara précisera que les éléments des Forces de défense et de sécurité, désignés pour ce stage, ont été formés dans le leadership, les fonctions d’officiers d’état-major, le secourisme, la détection et la neutralisation des engins explosifs improvisés entre autres. Certains militaires ont reçu des formations relatives à la supervision de l’élection présidentielle de 2018. «Durant ce stage, les formateurs ont fait montre de savoir faire, de professionnalisme et de disponibilité en tout temps. Ce comportement a motivé les stagiaires à suivre avec intérêt les formations. Qu’ils en soient remerciés», a-t-il déclaré.
Le colonel Oumar Diawara a saisi l’occasion pour témoigner sa reconnaissance à toute l’équipe de formateurs de l’EUTM pour ce travail accompli avec conscience et dévouement, avant d’ajouter que c’est la 2è fois que la région militaire N2 bénéficie de la formation de l’EUTM. La première s’est déroulée du 28 mars 2017 au 27 avril 2017 et 115 éléments avaient participé à cette formation.
Pour sa part, le commandant en chef de l’EUTM dira que cette cérémonie clôture le travail de cinq semaines intenses réalisé par le personnel de la 2è région militaire de Ségou et l’Ecole des sous-officiers de Banancoro, avec l’équipe mobile combinée d’entrainement et de conseil de l’EUTM. «Cette CMATT a été l’occasion, une fois de plus, de démontrer l’étroitesse des liens entre les forces armées maliennes et les équipes de l’EUTM. Au cours de ces semaines, nous avons ensemble réussi à combiner plusieurs formations: tout d’abord, pour 10 officiers servant au sein de l’état-major de la RM; une deuxième, pour former 21 professionnels dans le domaine des ressources humaines ; une troisième, au profit de 206 sous-officiers et soldats maliens représentant 7 sections d’infanterie, une section du génie, un peloton de cavalerie légère, une équipe de soutien logistique et un mécanicien; et finalement, 42 nouvelles recrues féminines brièvement instruites en service d’administration et bureautique à Markala, et 10 officiers de la police nationale», a précisé le général de brigade Enrique Millán.
Visiblement satisfait, le général Millán dira que cette CMATT peut légitiment être considérée par tous comme un véritable succès, pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que le programme d’instruction a été développé conjointement entre l’état-major de la 2è région militaire et son état-major, et ceci en prenant bien en compte les derniers retours d’expérience des opérations en cours apportés par le commandant de la région. La remise des certificats aux militaires formés et la photo de famille ont mis fin à la cérémonie.
Mamadou SY
AMAP-Ségou

Laisser une réponse