Ségou : Le comité régional du cadre politique de gestion de la crise au centre mis sur orbite

0
267

Le comité régional est la cheville ouvrière du secrétariat permanent du cadre

Ségou dispose désormais d’un comité du Cadre politique de gestion de la crise au centre. Le lancement de ce comité a eu lieu lundi dernier dans la salle de conférence du gouvernorat de Ségou sous la présidence du directeur de cabinet du gouverneur, Siné Dembelé. C’était en présence du secrétaire permanent du Cadre politique de gestion de la crise au centre, l’ambassadeur Boubacar Gaoussou Diarra, du représentant du PNUD, Henry Mashagiro, celui de la Minusma, Jens Tranun Kristetensen et plusieurs invités.

Depuis 5 ans, les Régions de Mopti et Ségou sont confrontées à une crise sécuritaire multiforme du fait des attaques terroristes et des conflits intercommunautaires. Cet état de fait a contribué à la dégradation du bien-être économique et social des populations locales. La gestion de cette crise est au cœur des préoccupations des autorités pour lesquelles, elle constitue un défi majeur. Aux grands maux, de grands remèdes, dit-on.

Face à la situation l’état a mis en place en 2017, le Plan de sécurisation intégrée des régions du Centre, Mopti, Ségou (PSIRC). Ce plan a eu des progrès limités. Voilà pourquoi, depuis juin 2019, le PSIRC est désormais intégré dans le Cadre politique de gestion de la crise qui coordonne aux niveaux stratégique et politique l’ensemble des efforts de stabilisation du Centre. Pour bien coordonner les actions, le Cadre prévoit des structures aussi bien au niveau national que régional.

C’est dans ce contexte que le Comité du cadre politique de gestion de la crise au centre de Ségou est mis en place. Créé en janvier dernier, ce Comité assure la mise en œuvre, la coordination et le suivi des actions de stabilisation dans la Région. Le représentant du PNUD a félicité le secrétariat permanent et le gouvernorat de la Région pour leur engagement. Henry Mashagiro a souligné que ce Comité régional de Ségou est une opportunité de réunir les principaux acteurs, étatiques et partenaires afin d’apporter des réponses communes et complémentaires pour soutenir le gouvernement.

Il s’agit de rendre opérationnel le Nexus « Humanitaire-Paix-Développement» afin de répondre non seulement aux besoins immédiats des populations mais surtout de réduire les risques et vulnérabilités.

L’appui des Nations unies au Cadre politique de gestion de la crise au centre constitue un appui significatif à travers le fonds de consolidation de la paix pour renforcer la coordination de l’action gouvernementale dans la résolution de la crise au centre du pays. L’initiative permettra d’identifier les lacunes et de canaliser les ressources pour une gestion de la crise.

Pour l’ambassadeur Boubacar Gaoussou Diarra, le Comité régional est un maillon important dans la structuration du Cadre politique de gestion de la crise du Centre du Mali. Il constitue la cheville ouvrière du secrétariat permanent du Cadre politique chargé de la mise en œuvre et de la coordination des actions visant la stabilisation des régions du Centre. évoquant la mission du Comité, il expliquera qu’il s’agit pour eux, d’assurer, au niveau régional, la coordination et le suivi de toutes les actions et initiatives entreprises par les services de l’état et les partenaires techniques et financiers en vue de la stabilisation de la Région de Ségou. Ainsi, l’opérationnalisation du Comité régional doit permettre une appropriation par les populations à la base des actions de stabilisation et de développement. Il a aussi souhaité une meilleure coordination des interventions des acteurs de développement afin de favoriser la participation et le bien-être des populations les plus démunies et les plus vulnérables.

Boubacar Gaoussou Diarra a invité le Comité à se mettre au travail et à proposer un plan d’actions pour la recherche de financements nécessaires à la mise en œuvre des projets au bénéfice des populations de la Région de Ségou. Siné Dembélé dira que la rencontre est un creuset d’échanges avec les acteurs régionaux, un préalable indispensable pour la stabilisation de la Région.
Plusieurs communications ont été présentées au cours de cette rencontre, notamment la présentation du Cadre politique de gestion de la crise au centre, le mandat du Centre pour le dialogue humanitaire et l’impact du Cadre de gestion de la crise sur la situation humanitaire dans la Région de Ségou.

Mariam A. TRAORÉ
Amap-Ségou

Laisser une réponse