Ségou : Une formation en technique de recherche d’emploi

0
98

Le maire Nouhoum Diarra a remis des équipements de maraîchage au groupement de femmes

Le marché de l’emploi dans notre pays est un casse-tête pour les demandeurs. En effet, il faut un préalable pour la recherche d’un emploi. Cela requiert de bien connaître son profil et se faire une idée du marché du travail qui ne cesse d’évoluer. Face à ce constant, l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) a initié une formation en technique de recherche d’emploi (TRE) à l’intention des demandeurs d’emploi et les terminalistes de l’Université de Ségou. La session de formation a duré 3 jours.

La cérémonie de clôture qui s’est déroulée mercredi dernier couplée à la remise d’équipements de maraîchage à deux groupements de femmes de la Commune rurale de Pelengana était présidée par le maire de Ségou, Nouhoum Diarra. C’était en présence du directeur régional de l’ANPE, Djibril Demba Keïta, ceux de l’emploi et de la formation professionnelle, l’APEJ, du FAFPA et de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille. L’objectif de ladite session était d’accroître l’accès des groupes cibles de l’ANPE à des programmes de perfectionnement et d’insertion.

Il s’agissait aussi et surtout de développer les capacités de recherche d’emploi des demandeurs et de préparer les finalistes de l’Université de Ségou à la «TRE». Pendant trois jours, une trentaine de participants se sont familiarisés avec les techniques d’écriture du CV ou les lettres de motivation. Ils ont aussi compris les réalités du marché du travail, identifié les entreprises. Bref, ils ont appris à mieux se vendre à travers les entretiens d’embauche.

Les apprenants se sont, par ailleurs, fait une idée du contrat de travail, la sécurité sociale et surtout comment garder un emploi chèrement acquis.

Le directeur régional de l’emploi et de la formation professionnelle, Bréhima Djiré, a souligné que la session de formation s’inscrivait dans l’objectif stratégique immédiat 5 de l’ANPE à savoir accroître l’accès des groupes cibles à des programmes d’apprentissage, de perfectionnement et de reconversion. La rencontre se justifie, a-t-il ajouté, par la promotion de l’auto emploi à travers l’information et l’orientation des futurs employeurs, la mise en œuvre des activités de formation professionnelle, de perfectionnement et d’insertion. S’y ajoutent la conception et la mise en œuvre des mécanismes et actions destinés à faciliter la recherche d’emploi.

La porte-parole des participants, Mlle Hawa Cheick Kamaté, a remercié l’ANPE pour cette opportunité qui les prépare à aborder le marché du travail. Elle a saisi l’opportunité pour demander aux autres structures d’emplois à suivre l’exemple de l’ANPE conformément à leurs missions d’insertion des jeunes. Selon elle, l’insertion des jeunes et des femmes est l’une des réponses à la crise politico-sécuritaire que connaît notre pays.

Nouhoum Diarra, maire de la Commune urbaine de Ségou, s’est réjoui de la tenue de cette formation qui a permis de renforcer les capacités des participants. Selon lui, la promotion de l’emploi est une des priorités du conseil communal de Ségou à travers son programme de développement quinquennal.

C’est pourquoi, dira l’édile, tout ce qui a trait à cette problématique engage la mairie.
La remise des kits de maraîchage au groupement de femmes de Wereba-Donzana prouve la volonté de l’ANPE de doter ces dernières de matériels de travail leur permettant de mener efficacement leurs activités. En plus des équipements, une enveloppe symbolique leur a été remise. L’édile a remercié l’ANPE pour cet appui aux maraîchères. Il a invité les bénéficiaires à faire bon usage des équipements reçus.

Mariam A. TRAORÉ
Amap-Ségou

Laisser une réponse