Sensibilisation sur la crise : Les radios joueront leur partition

0
84

Ces matériels visent à renforcer les capacités techniques des 46 radios ciblées

Le gouverneur de la Région de Ségou, Alassane Traoré, a présidé jeudi dans un hôtel de la place, la cérémonie de lancement des projets à «Impact rapide». C’était en présence du secrétaire permanent du Cadre politique de la gestion de la crise au centre, l’ambassadeur Boubacar Gaoussou Diarra et du président de l’Union des radios et télévisions libres (URTEL), Bandiougou Danté.

Fruit du partenariat entre la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation du Mali (Minusma), l’Urtel et le secrétariat permanent du Cadre politique de gestion de la crise au centre, ce projet vise à renforcer les capacités techniques de 46 radios au total, dont 24 de Mopti et 22 de Ségou en kits de matériels audio pour la production des émissions radiophoniques d’information et de sensibilisation sur les questions de paix, de réconciliation, de cohésion sociale et de vivre ensemble dans les régions de Mopti et Ségou.

L’événement a été marqué par la remise de kits aux représentants des radios venant de différents cercles de Ségou. Ils sont constitués d’un enregistreur numérique et de ses accessoires (chargeur, câble et capsule), d’un casque d’écoute, de capsule d’expansion, de cartes mémoires … d’une valeur de 28 millions de Fcfa financés par la Minusma.

Le secrétaire permanent du Cadre politique de la gestion de la crise au centre a rappelé que de concert avec son partenaire de la Minusma, ils avaient pris l’engagement de doter chaque radio de kits de matériel audio afin d’améliorer la qualité du travail et le traitement de l’information, la vraie et utile information, dont les populations ont besoin. L’ambassadeur Boubacar Gaoussou Diarra dira qu’aujourd’hui, cette promesse vient d’être concrétisée nonobstant la pandémie de la Covid-19 et les soubresauts que notre pays a connus.

«Grâce à ces équipements, les hommes de radios de proximité et communautaires pourront réaliser des tables rondes et des interviews. Ils pourront produire des microprogrammes qui participent à la sensibilisation des populations sur la paix, la cohésion sociale, le vivre ensemble et la réconciliation», a-t-il estimé. Face à la grave crise multidimensionnelle que traverse notre pays, les radios ont un rôle important à jouer.

Le chef de l’exécutif régional a salué cette belle initiative du secrétaire permanent du Cadre politique de la gestion de la crise au centre, ce qui permettra sans nul doute d’opérer un changement de comportement des populations en faveur du renforcement de la cohésion sociale et du vivre ensemble.

Pour sa part, le président de l’Union des radios et télévisions libres a invité les radios bénéficiaires à respecter scrupuleusement le synopsis que le bureau national a mis à leur disposition, tout en produisant des émissions de courte durée pour la consolidation de la paix dans notre pays.

Une séance d’explication sur l’utilisation du matériel radio et des échanges sur la production des émissions intégrant les spécificités locales ont mis fin à la rencontre.

Mamadou SY
Amap-Ségou

Laisser une réponse