Session ordinaire du HCC : LES CONSEILLERS NATIONAUX ONT RENOUVELÉ LE BUREAU ET EXAMINÉ PLUSIEURS TEXTES

0
337

Les rideaux sont tombés mardi dernier sur la première session ordinaire du Haut conseil des collectivités (HCC), au titre de l’année 2018, mardi dernier. La cérémonie était présidée dans les locaux de l’institution par son président, Mamadou Satigui Diakité, en présence du ministre du Travail et de la Fonction publique, chargé des relations avec les institutions, Mme Diarra Raky Talla et de nombreuses autres personnalités.
Deux jours durant, les participants ont planché sur les rapports relatifs au projet d’élaboration du schéma directeur d’urbanisme de la ville de Bamako et environs, au programme de développement à l’exportation de la viande du Mali et à l’institution du régime d’assurance maladie universelle (RAMU). Les conseillers nationaux ont aussi opiné sur la création des centres ruraux de prestation agricole (CRP) au Mali et le projet de décret déterminant les modalités de transfert des services déconcentrés de l’Etat aux collectivités territoriales, relevant de leurs domaines de compétence.
Le président du Haut conseil des collectivités a indiqué que durant la présente session, son institution a travaillé sur le renouvellement de son bureau et examiné des textes soumis à son approbation par le gouvernement. Il a saisi l’occasion pour saluer les responsables politiques pour leur fair-play dans la mise en place d’un bureau consensuel. Par ailleurs, Mamadou Satigui Diakité a précisé que cette première session se tient à un moment où le pays connaît des avancées considérables tant sur le plan du développement socio-économique que sécuritaire.
S’exprimant sur le développement socio-économique, le président Diakité a cité, entre autres, le succès remporté par le Salon international de l’agriculture (SIAGRI), le lancement de la zone économique spéciale (SIKOBO) à Sikasso et l’inauguration de l’interconnexion électrique entre le Mali et la Côte d’Ivoire. Sur le plan sécuritaire, il a évoqué, pour s’en réjouir, l’installation et le démarrage du mécanisme opérationnel de coordination (MOC) à Tombouctou et à Kidal. Enfin, il a félicité les conseillers nationaux et les cadres de l’institution dont le travail, a-t-il estimé, a abouti à de bons résultats.
Mariam F. DIABATÉ

Laisser une réponse