Sikasso : 58 listes de candidatures déposées

0
185

Le point sur les préparatifs des prochaines élections législatives en 3e Région et la restitution des résolutions du Dialogue national inclusif (DNI) étaient au centre d’une rencontre régionale qui a regroupé, vendredi dans la Capitale du Kénédougou, les chefs de services régionaux, les préfets et les représentants des élus des sept cercles de la Région, les responsables des projets et programmes évoluant dans la localité, ainsi que la société civile et les notabilités.

La rencontre était présidée par le gouverneur de Région, Boubacar Bagayoko en présence de ses proches collaborateurs. Dans une brève allocution, le chef de l’exécutif régional a d’abord remercié l’ensemble des participants pour leur mobilisation avant de faire le point des préparatifs des élections législatives.

Selon Boubacar Bagayoko, la révision des listes électorales de 2019 a permis de recenser 1.331.820 électeurs potentiels provisoires avec 3.768 bureaux de vote.

Concernant la situation sécuritaire, la Région de Sikasso est relativement calme en dehors de quelques attaques des terroristes qui ont été enregistrées à Bougouni et Yorosso, a souligné le gouverneur.

S’agissant du retour de l’administration dans les circonscriptions, tel que recommandé par le DNI, la Région de Sikasso n’est pas concernée par cette situation, car tous les sept cercles de la région sont pourvus de représentants de l’État.

Aussi, toutes les circonscriptions administratives ont déjà créé les commissions de réception des candidatures et de gestion des élections.

La réception des dossiers de candidature dont le dernier délai était au 13 février dernier a donné les résultats suivants : sept listes de candidatures ont été déposées à Bougouni, huit à Kadiolo, 12 à Kolondiéba, sept à Koutiala, 12 à Sikasso, huit à Yanfolila et 10 à Yorosso, soit un total de 58 listes de candidatures repartis entre 22 partis politiques, 34 regroupements de partis politiques et 2 indépendants.

Au cours de la rencontre, les participants ont évoqué les difficultés de la participation aux élections des déplacés du Centre du pays qui sont très nombreux à Sikasso.

Les difficultés d’obtention de la carte NINA pour les nouveaux majeurs ont également été évoquées. Le gouverneur Boubacar Bagayoko a assuré que ces préoccupations seront prises en charge.

 

Fousseyni DIABATÉ

Amap-Sikasso

 

 

Laisser une réponse