Sikasso : La tension persiste

0
158

Le chef de l’exécutif régional de Sikasso, Boubacar Bagayoko, entouré de ses proches collaborateurs, a rencontré hier les représentants des associations, des leaders religieux, de la notabilité, des Forces armées et de sécurité autour de la situation explosive de la Capitale du Kénédougou suite à la proclamation des résultats définitifs des élections législatives par la Cour constitutionnelle le 30 avril dernier.
Rappelons que les résultats provisoires donnaient vainqueur la liste Adema/Asma-CFP/ADP-Maliba et CFD contre l’alliance RPM-Codem-URD. Mais l’arbitrage de la Cour constitutionnelle a été favorable à l’alliance RPM-Codem-URD.
Mécontents de ces résultats, les militants des perdants ont entrepris de perturber la circulation en brûlant des pneus sur les chaussées, les carrefours importants de la ville. Certains citoyens se plaignent d’avoir été violentés par les manifestants.
Face aux nombreuses versions données par les uns et les autres sur les raisons des sanctions de l’élimination de la liste Adema et alliés, la population ne sait plus à quel saint se vouer.

Mais, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase est le blocage de la route partant vers Bamako. Plus d’entrée et de sortie sur la RN 7 depuis quelques jours. Pour les responsables de la police, les manifestants sont en train d’enfreindre à la loi instituant le couvre-feu, l’état d’urgence et l’interdiction de rassembler plus de 50 personnes sur des lieux publics. La police a essayé de leur faire entendre raison, sans succès.
Le gouverneur de région a donc invité la société civile à s’investir, afin de conjuguer les efforts pour ramener le calme dans la cité et surtout libérer les voies d’accès à la ville. Une commission de notables a été mise en place à cet effet. À l’issue de la rencontre et conformément aux recommandations, le gouverneur et quelques responsables de la société civile rencontreront rapidement, les leaders de l’alliance Adema en vue de trouver une solution de sortie de crise.

Fousseyni DIABATÉ
Amap-Sikasso

Laisser une réponse