SOMAGEP – SA : LES COMPTES 2018 DANS LE VERT

0
270

21.155 nouveaux abonnés ont bénéficié de service de qualité à moindre coût

La Société malienne de gestion de l’eau potable (SOMAGEP S.A) a tenu la 22è session de son conseil d’administration, hier à son siège à ACI 2000. La rencontre présidée par le président dudit conseil, Pr Younouss Hamèye Dicko, a enregistré la présence du directeur général de la SOMAGEP S.A, Boubacar Kane.
Au cours de cette session, les participants ont eu à examiner le rapport annuel d’activités et les états financiers au titre de 2018.

Faisant à cet effet le point de l’état financier, le Pr Younouss Hamèye Dicko a expliqué que le chiffre d’affaires de la Somagep au 31 décembre 2018 s’est établi à 27,260 milliards de Fcfa, contre 25,208 milliards en 2017. «Soit une augmentation nette de 8,14% », a précisé le président du CA de la Société malienne chargée de la gestion de l’eau potable.

De même, le montant des produits d’exploitation en fin décembre 2018, s’est élevé à 33,176 milliards de Fcfa, contre 29,298 milliards de Fcfa en fin décembre 2017, soit une augmentation de 13,23%, a poursuivi Younouss Hamèye Dicko. Cette hausse est, selon ses révélations, due à l’augmentation du chiffre d’affaires, mais aussi et surtout aux 5,074 milliards de Fcfa de subvention d’exploitation, accordés à la société par le gouvernement et la Coopération allemande. Dont une contribution de 4,5 milliards Fcfa de l’Etat du Mali. Le président du conseil d’administration a, par ailleurs, souligné que les charges opérationnelles de la société sont, en 2018, arrêtées à 29,525 milliards de Fcfa, contre 28,675 milliards de Fcfa en 2017, soit une augmentation de 2,96%. Aussi, a-t-il noté, l’année 2017 a dégagé un résultat d’exploitation de 57,15 millions de Fcfa, contre moins (-) 975,66 millions de Fcfa à la même période de 2018, soit une croissance de 1,033 milliard de Fcfa. Parlant des activités réalisées en 2018, le président a souligné l’intégration de 60 nouveaux centres dans son périmètre d’affermage, dans le cadre du Programme présidentiel d’urgences sociales (PPUS). Ce qui a permis, selon lui, à 21.155 nouveaux abonnés à travers le pays de bénéficier d’un service de qualité à moindres coûts. A Bamako et environs des efforts ont été consentis dans la planification et l’exécution des actions visant à relever les défis dans la mise en service de la nouvelle station de traitement et de pompage d’eau à partir de la localité de Kabala, s’est réjoui M. Dicko.

D’après ses explications, le projet de Kabala facilitera l’accès à l’eau de Bamako et ses environs avec la réalisation de 100.000 branchements sociaux contre 6.979 à réaliser dans les localités de Kayes, Sikasso, Koutiala, Kati, Koro, Bankass, Niono et Dioro.

Fadi Cissé
L’ESSOR

Laisser une réponse