Sortie de crise : Le haut conseil islamique apporte sa contribution

0
98

Les leaders religieux ont dégagé des voies et moyens susceptibles de juguler la situation d’insécurité dans notre pays, lors d’un forum sur la réconciliation tenu en janvier dernier dans la Venise malienne. Les recommandations et solutions proposées par les participants ont fait l’objet d’un rapport, qui a été remis hier au Premier ministre par le président du Haut conseil islamique du Mali (HCI), Chérif Ousmane Madani Haïdara.
La faîtière des musulmans du Mali s’investit ainsi aux côtés des autorités et des autres acteurs dans la recherche de la paix. On s’en souvient, à Mopti plus de 400 personnes ont participé au forum et se sont penchées sur des thématiques relatives à la sécurité et à la cohabitation pacifique, en vue de proposer des solutions de réconciliation conformes aux prescriptions de l’islam. «Nous avons élaboré un rapport et c’est un résumé de ce rapport, assorti des recommandations du forum, que nous venons de remettre au Premier ministre», a confié le secrétaire général du HCI à l’issue de la rencontre. Mamadou Diamoutani ajoutera que cette initiative a été dictée par la gravité de la situation face à laquelle l’organisation a élaboré une feuille de route pour s’impliquer pleinement dans la recherche de solutions de sortie de crise. «Nous avons également peaufiné un plan d’actions qui s’intéresse à l’ensemble des communautés de notre pays, sans distinction de race, ni de religion», a précisé le secrétaire général du HCI.
Le forum de Mopti a pris des résolutions et fait des recommandations importantes, portant notamment sur le renforcement de la sensibilisation et l’usage des mécanismes traditionnels de gestion et de prévention des conflits.
Mamadou Diamoutani dira que l’espoir suscité par le forum auprès des communautés prouve que toutes les conditions sont réunies pour concrétiser le contenu de ce rapport. «Le Premier ministre nous a donnés des assurances quant à la disponibilité du gouvernement à nous accompagner dans notre démarche», complètera le secrétaire général du HCI. Quant au président, Chérif Ousmane Madani Haïdara, il a, une fois encore, appelé à l’union des cœurs et des esprits pour sauver la mère patrie.
Le Guide des Ançardine a assuré que le HCI est désormais engagé dans une lutte de longue haleine pour atteindre la paix entre les différentes communautés de la Région de Mopti, en proie à la violence terroriste.

Issa DEMBÉLÉ

Laisser une réponse