Soumaila Cissé : Un sit-in pour demander la libération du chef de file de l’opposition

0
275

À l’appel du Collectif des femmes du Mali pour la libération de Soumaila Cissé et du groupement «Étoiles de Soumaila Cissé», plusieurs personnes se sont regroupées hier au monument de la Paix pour réclamer la libération du chef de file de l’opposition.
Pour rappel, le président de l’Union pour le République et la démocratie (URD) a été enlevé le 25 mars dernier entre Saraféré et Koumaïra, (Cercle de Niafunké) par des hommes armés, alors qu’il était en campagne pour le premier tour des élections législatives.
Sur des pancartes visibles sur le lieu de la manifestation, l’on pouvait lire notamment : «Qui détient Soumaila Cissé en otage?» ; «La libération de Soumaila Cissé est nécessaire pour l’équilibre démocratique du Mali».

Pendant toute la durée du sit-in, les manifestants scandaient des slogans qui en disaient long sur leur détermination à retrouver leur champion sain et sauf. «Libérez Soumaila…», «Trop c’est trop», lançaient-ils en choeur.

«Nous sommes sortis pour rendre hommage à Soumaïla Cissé, pour que l’opinion nationale et internationale puisse comprendre qu’il y a un grand fils du pays qui a disparu et dont on n’a pas de nouvelles», a déclaré le président du mouvement «Étoiles de Soumaila Cissé».

Et Dr Ismail Dembélé de renchérir : «nous, on n’a pas les moyens. Tout ce que nous pouvons faire, c’est de garder cette flamme de lumière pour que Soumaila Cissé ne tombe pas dans l’oubli».

Mme Diallo M’Bodji Sène, porte-parole du Collectif des femmes du Mali pour la libération de Soumaila Cissé, a exprimé sa frustration face à l’enlèvement du chef de file de l’opposition. «Soumaila est un père de famille, un fils pour certains, un frère pour d’autres ou un ami pour beaucoup. Le voir disparaitre plus de 70 jours sans aucune nouvelle, nous met mal à l’aise», a-t-elle fait savoir.

Par ailleurs, l’ancienne ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille a manifesté sa compassion pour l’épouse de Soumaïla Cissé. «Nous sommes en majorité des femmes ici. Et, nous nous mettons chacune à la place de la femme de Soumaïla Cissé. Quel sentiment une femme peut avoir pendant plus de 70 jours sans aucune nouvelle de son mari ? C’est cela qui nous a motivées aujourd’hui à sortir pour manifester pour la libération de Soumaila Cissé, où qu’il soit», a-t-elle justifié.

B. D.

Laisser une réponse