Stabilisation des Régions de Mopti et Ségou : La nécessaire synergie d’action entre les intervenants

0
187

Jean-Pierre Lacroix rencontrera plusieurs acteurs durant son séjour

Ces deniers temps, les attaques terroristes se multiplient contre les FAMa, particulièrement dans la Région de Mopti. Pour inverser la donne, la mutualisation des efforts est plus que jamais nécessaire. C’est dans cette dynamique que le secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix et le secrétaire permanent du Cadre politique de gestion de la crise au centre, l’ambassadeur Boubacar Gaoussou Diarra, ont eu un entretien hier dans un hôtel de la place.
À la fin de la rencontre, Jean-Pierre Lacroix a confié à la presse qu’il a parlé avec l’ambassadeur Boubacar Gaoussou Diarra des efforts communs pour ramener la stabilité, la sécurité dans les Régions de Mopti et Ségou. Il s’agit, a-t-il expliqué, de renforcer le travail commun très étroit entre les Nations unies, particulièrement la Minusma et les autorités maliennes. Soulignant les défis, le diplomate onusien s’est félicité des efforts déployés pour ramener la concorde entre les communautés qui ont vécu «en harmonie pendant des siècles».  Ces efforts, selon lui, portent des fruits dans certaines zones bénéficiant de l’accompagnement de la Minusma. Laquelle, a rappelé Jean-Pierre Lacroix, a renforcé sa présence dans les régions affectées par les troubles.
« Nous avons des plans d’ajustement de notre dispositif et tout ça est fait en étroite liaison avec l’ambassadeur Diarra, son équipe et toutes les composantes des autorités maliennes aux niveaux national et local», a expliqué le diplomate onusien.
Selon Jean-Pierre Lacroix, l’échange a également porté sur l’implication des autres partenaires, notamment l’Union européenne, avec lesquels la synergie doit être totale. « C’était une occasion de souligner la totale convergence de vue et d’objectifs d’un travail commun sur le terrain qui se fait tous les jours», a exprimé le secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des opérations de maintien de la paix, avant de réitérer la détermination de l’ONU à œuvrer dans ce sens.
De son côté, le secrétaire permanent du Cadre politique de gestion de la crise au centre a soutenu qu’il était important de mettre en commun les efforts pour venir à bout de la crise multidimensionnelle que notre pays connaît. «J’ai assuré à M. Lacroix la détermination du gouvernement à mettre en place une stratégie nouvelle de refondation de l’État, de nouvelle gouvernance, de redéploiement de l’administration des services sociaux de base. Mais aussi notre engagement à faire en sorte que les besoins des populations soient pris en compte en nous basant sur les valeurs traditionnelles de paix, de cohésion que nous connaissons dans notre pays», a révélé l’ambassadeur Boubacar Gaoussou Diarra.
En visite dans notre pays depuis dimanche,  Jean-Pierre Lacroix se rendra aussi dans les régions du Nord et du Centre où il rencontrera les acteurs impliqués dans le processus de paix. Au terme de sa visite, il tiendra une conférence de presse le jeudi prochain au Quartier général de la Minusma.

Bembablin
DOUMBIA

Laisser une réponse