Stade malien : Djibril Dramé s’en va, Augustine Eguavoen arrive

0
111

Le technicien nigérian est attendu aujourd’hui à Bamako et conduira les Blancs à la prochaine Ligue des champions d’Afrique

Djibril Dramé n’est plus l’entraîneur du Stade malien. Alors qu’il a conduit les Blancs au sacre en championnat national il y a juste quelques semaines, le technicien a été limogé à la surprise générale par la direction du club. La décision du limogeage de Djibril Dramé a été prise, dimanche à l’issue d’une réunion restreinte entre le coordinateur général des Blancs, Cheick Diallo, les supporters et les présidents de comité. Le technicien, arrivé à la tête de l’équipe en avril 2019, n’aura donc passé que quelques mois sur le banc des Stadistes.

Rien ne présageait ce limogeage, surtout après le parcours élogieux du Stade malien en championnat couronné par un 19è titre. En 24 matches, l’équipe de Sotuba n’a concédé aucune défaite, totalisant 20 victoires, pour 4 nuls, 43 buts marqués et 8 encaissés. En 2009, le technicien était devenu le premier entraîneur malien à remporter un titre continental (coupe CAF) avec un club local. Joint hier, le coordinateur général du Stade malien, Cheick Diallo, a confirmé l’information avant de rendre hommage à Djibril Dramé «pour sa belle saison».

«Au nom de la grande famille du Stade malien, nous disons merci à Djibril Dramé pour tout le travail qu’il a abattu depuis le jour où il a accepté de prendre les rênes du club. Mais il faut que les gens comprennent quelque chose, Djibril Dramé n’avait pas de contrat avec le club, il n’a signé aucun contrat avec le Stade malien. Il faut que les choses soient claires. Il n’avait même pas de bulletin de salaire avec nous.

Eguavoen a remporté la CAN 1994 avec les Super Eagles du Nigeria

Quand nous lui avons fait appel pour venir prendre les commandes de l’équipe, il a accepté avec un grand plaisir. Dieu merci, il a fait une bonne saison avec les enfants. Grâce à lui, le Stade malien a remporté son 19è titre de champion», a confié Cheick Diallo. Et l’ancien international d’expliquer : «Néanmoins, Djibril Dramé reste un fonctionnaire de l’Etat, ce qui veut dire qu’il n’a pas assez de temps à consacrer à l’équipe.

Il vient de qualifier l’équipe à la Ligue des champions d’Afrique et il nous faut une bonne préparation avant le début de cette campagne. Malheureusement, Djibril Dramé n’a pas le temps et ne peut pas le faire. Voilà pourquoi nous avons fait appel à un entraîneur nigérian du nom d’Augustine Owen Eguavoen».

«Le nouvel entraîneur arrive aujourd’hui dans l’après-midi, en provenance du Nigeria. C’est un bon entraîneur, tout comme son prédécesseur. Nous espérons tous qu’il amènera le Stade malien très loin en Ligue des champions d’Afrique car depuis quelques années, nous ne jouons qu’un simple rôle d’accompagnateur dans cette compétition. Nous nous sommes concertés à l’interne, avant de prendre la décision de laisser partir Djibril Dramé et d’engager un nouvel entraîneur qui peut se consacrer entièrement à l’équipe», a insisté le coordinateur général des Blancs, avant d’inviter les supporters de Sotuba à venir accueillir Augustine Owen Eguavoen, aujourd’hui à l’Aéroport international Président Modibo Keïta-Sénou.

Le Stade malien tourne ainsi la page Djibril Dramé pour ouvrir celle de l’ancien international nigérian, ancien sélectionneur des U20 de son pays (2002-2003) et des Super Eagles (2005-2007), Augustine Owen Eguavoen. L’ancien défenseur de la sélection nigériane, 55 ans, a également entraîné les Black Leopards d’Afrique du Sud (2008) et d’Enyimba du Nigeria (2008-2009).

Sélectionneur intérimaire des Super Eagles (2010) et sélectionneur des Olympiques de son pays (2010-2011), Eguavoen a également été entraîneur de plusieurs autres clubs de son pays, dont Sharks FC (2012-2013), le COD United (2013), Bendel Insurance (2014), Gombe United (2014-2015), Sunshine Stars (2017-2020).

Djènèba BAGAYOKO

Laisser une réponse