Supercoupe d’Afrique : LE RAJA SURPREND L’ESPÉRANCE TUNIS

0
625

Grosse sensation, le vendredi 29 mars, à Doha (Qatar) où le Raja Casablanca (RCA) a surpris l’Espérance Tunis (EST) pour s’adjuger la Supercoupe d’Afrique (2-1). C’est la première fois depuis 2012 que le trophée est remporté par le vainqueur de la coupe de la Confédération au détriment du vainqueur de la Ligue des champions (il y a 7 ans, la victime était déjà l’Espérance face au MAS Fès). Et ce résultat est totalement mérité même si l’EST partait largement favori au coup d’envoi. Mieux entré dans le match, le Raja posait tout de suite de gros problèmes à la défense adverse grâce à la vivacité de Benhalib et Rahimi. Après plusieurs alertes sur le but de Jeridi, la sanction intervenait sur un exploit personnel d’Hafidi. Servi dans la surface par Boutayeb, l’international marocain expédia le ballon au fond des filets d’une superbe demi-volée (0-1, 22è min). Loin de réagir, les Sang et Or restaient sous la menace des offensives adverses et Jeridi devait sauver les meubles en remportant son duel face à Rahimi. L’EST répliquait enfin par un tir de Khenissi mais Zniti stoppait en deux temps. Au retour des vestiaires, l’entraîneur tunisien Mouine Chaabani tentait le tout pour le tout en lançant Belaïli, ménagé au coup d’envoi, puis Mbarki. Des changements qui portaient rapidement leurs fruits puisque le talent individuel de Belaïli, servi en retrait par Mbarki, faisait la différence et l’Algérien égalisait d’une magnifique reprise instantanée enroulée (1-1, 57è min).Mais l’EST n’allait pas en profiter longtemps et l’Aigle Vert reprenait les devants seulement 8 minutes plus tard à la suite d’un corner mal dégagé qui profitait au capitaine marocain Benoun (1-2, 65è min). Malgré sa possession du ballon, l’Espérance ne parvenait pas à se montrer dangereuse, au contraire des Marocains qui frôlaient le break sur une frappe non cadrée d’Hafidi, un duel perdu par Benhalib puis un but refusé pour hors-jeu à Rahimi. Des ratés sans conséquences, puisque c’est bien le RCA de l’ancien sélectionneur des Aigles, Patrice Carteron qui s’adjuge le trophée pour la deuxième fois de son histoire. De quoi redonner un peu de baume au cœur des supporters 15 jours après une élimination sans gloire en phase de groupes de la Ligue des champions d’Afrique.

]]>

Laisser une réponse