Taekwondo : La fédération célèbre les grands maitres disparus

0
316

C’est une tradition à la Fédération malienne de taekwondo (FEMAT). Chaque année, on célèbre la mémoire des grands Maîtres disparus à travers des combats d’exhibition qui regroupent les combattants de taekwondo, toutes catégories confondues. La grande rencontre s’est déroulée cette année dans la salle de basket-ball du stade du 26 Mars, en présence du président de la FEMAT, Maître Alioune Badara Traoré, ceinture noire 7è Dan et des représentants des familles des disparus. Il s’agit de Maître Salia Tounkara (instructeur des grands maîtres du Mali), Maître Amadou Keïta (2è président de l’Union malienne de taekwondo), Maître Ba Lamine Haïdara (1er président de l’Union malienne de taekwondo), du contrôleur général de police, Boubacar Diouf (1er président de la FEMAT), de Maître Alphousseiny Diarra (instructeur du club stade Modibo Keïta), Maître Moussa Diarra (1er DTN de la FEMAT et instructeur du club INA) et Maître Mamadou Seydou Ly (2è président de la FEMAT).
Comme lors des précédentes éditions, l’un des temps forts de la cérémonie a été les combats d’exhibition. Des séances auxquelles ont participé les combattants de taekwondo, mais aussi leurs homologues de l’aïkido, du karaté et du kung fu wushu. Le public de la salle de basket-ball du stade du 26 Mars a vibré pendant plus d’une heure au rythme des combats.

Dans une brève allocution, le président de la FEMAT, Maître Alioune Badara Traoré a salué la mobilisation des combattants pour rendre hommage aux pionniers du taekwondo et tous ceux qui ont contribué à la promotion et au développement de la discipline au Mali. «On a coutume de dire que pour savoir où on va, il faut savoir d’où on vient. Le taekwondo malien a connu une grande évolution et il est important pour la génération actuelle de connaître le nom et le parcours de ceux qui ont posé les bases de notre taekwondo. C’est dans ce cadre que la fédération organise, chaque année cette journée de démonstration pour célébrer la mémoire des grands Maîtres disparus et leur dire grand merci pour ce qu’ils ont fait pour le taekwondo national», a expliqué Maître Alioune Badara Traoré. Et d’insister : «Nous avons beaucoup de respect pour ces grands Maîtres. Nous sommes fiers d’eux et notre génération doit s’inspirer de leur exemple». Des propos qui ont fait chaud au cœur d’Abdoul Karim Haïdara, le porte-parole des familles des illustres disparus. Il a remercié la FEMAT de son initiative qui, soulignera-t-il, «perpétue la mémoire de nos regrettés parents». à la fin de la cérémonie, la Fédération malienne de taekwondo a remis des enveloppes symboliques aux familles des disparus.
Boubacar THIERO

Laisser une réponse