Taekwondo : Les Cadets font parler leur talent

0
78

La Fédération malienne de taekwondo (FEMAT), poursuit avec les compétitions nationales de mise en jambes. Après les juniors et les seniors, les cadets étaient à leur tour à l’honneur, samedi au Centre Moon Kwang de Baco-Djicoroni. Au total, 125 combattants, issus de 12 dojos (Dojos Foyer, Dojos stade Modibo Keïta, Dojos INA, Dojos La Fourrière, Dojos Lycée Badala, Dojos Nangui, Dojos Kala Sport, Dojos Rail, Dojos Le Progrès, Dojos Usfas, Dojos Lycée Sportif Ben Oumar Sy, la ligue de taekwondo de Koulikoro) doivent participer à la compétition.

Cette année, les mômes ont été répartis en deux groupes, le premier groupe s’est affronté samedi dernier, alors que le deuxième est programmé le 21 novembre, toujours au Centre Myung Kwang de Baco-Djicoroni. Quant à la grande finale qui va regrouper les meilleurs des deux groupes, elle se déroulera le samedi 28 novembre, cette fois au Palais des sports Salamatou Maïga.

Samedi, les athlètes se sont affrontés dans dix catégories, dont cinq épreuves masculines (-33kg,-37kg,-41kg,-45kg,-49kg) et autant du côté des filles (-29kg,-33kg,-37kg,-41kg,-44kg). Et le moins que l’on puisse dire est que les jeunes combattants ne se sont pas fait de cadeaux. Ils ont fait vibrer les spectateurs du Centre Moon Kwang pendant plus de deux heures, à la grande joie des responsables de la FEMAT présent dans la salle.

«On ne peut pas faire l’ensemble de la compétition le même jour parce que le nombre de combattants est élevé. Ce sont des enfants, ils ne doivent pas rester longtemps sur le tatami ou dans les gradins. C’est pour toutes ces raisons qu’ils ont été divisés en deux groupes», a confié le secrétaire général de la FEMAT, Maître Yacouba Traoré, ceinture noire, 6è dan.

S’agissant des combats proprement dits, Maître Yacou, comme on l’appelle, ajoutera : «Le niveau est satisfaisant, on remarque que tous les enfants ont la rage de gagner, ils n’ont pas peur de combattre, je dirais même qu’ils sont plus enthousiastes que les juniors».

Ce samedi, ce sera au tour du deuxième groupe des cadets de s’affronter pour les tickets restants de la grande finale, prévue le 28 novembre au Palais des sports Salamatou Maïga.

Boubacar KANTE

Laisser une réponse