Taekwondo : LES CEINTURES ROUGES ET NOIRES SUR LE TATAMI

0
663

Chaque année, la Fédération malienne de taekwondo (FEMAT) organise deux cérémonies de passation pour les postulants aux ceintures noires. Ces passations regroupent les combattants issus de l’ensemble des ligues du pays et constituent un passage obligé pour accéder à une ceinture supérieure. Pour un postulant qui échoue lors de la première cérémonie, le rachat est possible lors de la deuxième et dernière session qui se déroule en fin d’année. Mais, si par malheur un combattant échoue deux fois, il devra patienter au moins un an, avant de retenter sa chance. Dès lors, on comprend l’importance des cérémonies de passation pour les combattants, surtout lorsque ces sessions concernent les ceintures noires, comme celle qui s’est déroulée, le samedi 20 juillet dans le Temple du taekwondo malien, à savoir le centre Moon Kwang de Baco-Djicoroni. Les combattants, c’est-à-dire les postulants à la ceinture supérieure, leur famille, les supporters, les Grands maîtres, comme on les appelle, tout le monde était là pour assister à la cérémonie. Pas une seule place vide n’existait dans les gradins et les abords du tatami étaient également noirs de monde.
Au total, 148 candidats, dont 38 combattants issus des ligues de l’intérieur, étaient en lice pour ce premier grand rendez-vous de l’année. «C’est la première passation de l’année, elle concerne les ceintures rouges et les ceintures noires. Les ceintures rouges sont les plus nombreux, ils sont 80, dont 22 combattants de l’intérieur qui doivent passer leur ceinture noire, 1er dan, lors de cette session», indiquera le premier vice-président de la Fédération malienne de taekwondo, Maître Mamadou Sylla, ceinture noire, 5è dan.
«Le reste du groupe, 68 combattants, est composé de ceintures noires, 1er dan jusqu’au 4è dan. Tous les candidats qui seront recalés aujourd’hui (samedi dernier, ndlr), devront attendre la deuxième et dernière passation de l’année pour prétendre à une ceinture supérieure», martèlera le premier vice-président de la FEAMT, avant de préciser que les passations de ceintures ont pour but «d’évaluer les combattants et leur permettre d’avancer et de préparer les compétitions».
Les passations de ceintures sont supervisées par un jury composé de Grands Maîtres de la FEMAT et des membres de la direction technique nationale, renchérira le nouveau Directeur technique national (DTN), Maître Mohamed Touré, ceinture noire, 4è dan.
Il ajoutera : «Les sessions sont organisées autour des techniques de base du taekwondo, notamment le blocage, les coups de pied, la self-défense, les combats, les techniques de casse. Il y a aussi la partie orale qui consiste à poser des questions au combattant sur l’histoire du taekwondo malien et international. Après les séances de démonstration et les combats, complètera Maître Mohamed Touré, tous les combattants passent devant le jury pour répondre aux questions. La proclamation des résultats se fait aussitôt après la fin de la cérémonie de passation».
Souleymane B. TOUNKARA

Laisser une réponse