Taekwondo : Seydou Fofana, cap sur les J.O.

0
259

De gauche à droite : le président du CNOS, Seydou Fofana, le président du Femat

La Fédération malienne de taekwondo (Femat) était au siège du Comité national olympique et sportif (CNOS), mercredi dernier. L’instance dirigeante du taekwondo national était venue présenter au président du CNOS, la médaille d’or remportée par Seydou Fofana au tournoi de Rabat, synonyme de qualification pour les Jeux olympiques, Tokyo 2020. La délégation de la Femat était composée des membres du bureau fédéral, dont le président Maître Alioune Badara Traoré, ceinture noire, 7è dan, le secrétaire général, Maître Yacouba Traoré, ceinture noire, 6è dan, le trésorier général-adjoint, Maître Moussa Sinayoko et le doyen Maître Bakary Diawara «Yankee». «Je vois la médaille qui brille. En tant que président du CNOS, je suis très heureux de vous recevoir ici, félicitations à Seydou Fofana et à la Fédération malienne de taekwondo», a lancé Habib Sissoko à son arrivée dans la salle. «Je suis tellement content, que les mots me manquent pour exprimer ma joie», répétera le patron du Mouvement olympique national, en présence du vice-président du CNOS, Abdoul Wahab Zoromé et du directeur exécutif du comité, Oumarou Tamboura.
«Il y a 4 ans, malgré toutes les difficultés, nous avons pu qualifier un athlète. Il était le seul qualifié (Ismaël Coulibaly, taekwondo) de la délégation malienne aux J. O., les autres étaient des invités. Cette année, je ne m’attendais pas à voir un athlète malien se qualifier directement, mais par la grâce de Dieu, Seydou Fofana a décroché le précieux sésame. C’est une bonne nouvelle pour le pays. On va continuer à travailler avec nos petits moyens pour faire de bons résultats parce que la volonté et l’engagement sont là», insistera le président du CNOS, avant de conclure: « Qualifié déjà un athlète aux J.O. est une fierté parce qu’il y a plus de 100 pays qui y participent sans le moindre athlète qualifié. Ils y participent sur invitation. Je remercie la dynamique Fédération malienne de taekwondo. Nous devons dès maintenant commencer à travailler pour les Jeux olympiques 2024. Le rêve sera facilement réalisé».
En réponse, le président de la Femat a remercié le CNOS pour son soutien et son accompagnement, notamment durant la période de préparation du tournoi qualificatif. «Je demande toujours l’accompagnement du CNOS parce qu’après la qualification, il y a un chemin à parcourir. Cet accompagnement est nécessaire pour que nous puissions atteindre notre rêve qui est de remporter la première médaille olympique du Mali à Tokyo», dira Maître Alioune Badara Traoré.
Pour mémoire, Seydou Fofana s’est qualifié pour les Jeux olympiques, en remportant la médaille d’or dans la catégorie des -68kg au tournoi qualificatif de Rabat. Le jeune combattant malien a réalisé un parcours sans faute, en totalisant 5 victoires en autant de combats. à Tokyo, il tentera de devenir le premier athlète malien à remporter une médaille olympique.

Ladji M. DIABY

Laisser une réponse