Taoudéni : LES CAPACITÉS DES AUTORITÉS INTÉRIMAIRES DU COLLÈGE TRANSITOIRE RENFORCÉES

0
511
Du 14 au 15 mars, la Division des Affaires Civiles du Bureau régional de la MINUSMA à Tombouctou, a organisé un atelier de recyclage auprès des autorités intérimaires du Collège Transitoire de la région de Taoudéni. L’atelier visait à renforcer les capacités des élus locaux et à consolider l’appui aux collectivités dans la gestion des conflits et la maîtrise d’ouvrage

La réforme administrative malienne a beaucoup évolué dans son appui aux collectivités. La réforme est accompagnée d’un processus de délégation des compétences auprès des agents ou organismes locaux. L’objectif initial de la réforme est d’accroître la responsabilisation des collectivités territoriales et recentrer le rôle de l’Etat sur ses prérogatives régaliennes. Cependant, cette réforme demeure inachevée. Conscient de ces insuffisances, l’Etat a initié plusieurs instruments dont certains mettent un accent particulier sur les aspects pratiques lors des préparatifs d’un projet, de sa conception jusqu’à la réception de l’ouvrage.

Par ailleurs, les collectivités territoriales disposent de plusieurs catégories de ressources qui peuvent être naturelles, financières, matérielles ou humaines. La réussite du développement de ces collectivités, pour le plus grand bénéfice des citoyens, dépend en partie d’une gestion harmonieuse et cohérente de ces ressources. Les acteurs de cette gestion peuvent souvent être confrontés à des difficultés de plusieurs natures. Il importe donc de renforcer leurs compétences afin de mieux les outiller par rapport à la gestion des ressources. C’est conscient de cela que la MINUSMA s’est proposée d’organiser une série d’ateliers de renforcement des capacités dans les régions de Tombouctou et de Taoudéni. 

La cérémonie d’ouverture de l’atelier a réuni le préfet du cercle de Taoudéni, Abderrahmane Dembélé, et Alpha Mahamane Touré, expert en charge de l’animation de l’atelier, ainsi qu’une trentaine de participants et les représentants de la MINUSMA. Financé par la Mission onusienne, l’atelier a été mis en œuvre par l’ONG locale Centre de Formation de Gouvernance et de recherche pour Action et Développement (CFOGRAD).

Durant deux jours de formations, les décideurs et autorités locales ont vu leurs capacités techniques renforcer sur les thèmes : maitrise d’ouvrage et gestion des conflits.

Au cours de l’atelier, les formateurs ont expliqué les rôles et responsabilités des acteurs dans la maîtrise d’ouvrage, ont décrit le processus de passation des marchés publics et fait comprendre aux participants les différents mécanismes des conflits et leurs principales caractéristiques.

A l’issue de la rencontre, les participants ont acquis des compétences avérées en matière de maitrise d’ouvrage et de gestion de conflit pour une bonne gestion de leurs collectivités respectives. « Cette initiative de la MINUSMA contribuera à une meilleure gestion des affaires des collectivités », a souligné Abderrahmane Dembélé, préfet du cercle de Taoudéni.

MINUSMA

]]>

Laisser une réponse