Techniques de l’écriture web : Dix agents de la DIRPA outillés

0
312

Les participants ont approfondi leurs connaissances sur les fondamentaux de l’écriture web

Du 20 au 24 juillet dernier, dix stagiaires sous-officiers et militaires du rang de la direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa) ont appris les fondamentaux de l’écriture web pour rédiger des textes efficaces et visibles, dans les locaux dudit service. C’est vendredi dernier que les participants ont reçu leurs attestations au cours d’une cérémonie à la Dirpa.

Au cours de cette session de cinq jours, les participants ont approfondi leurs connaissances sur les fondamentaux de l’écriture web. Il s’agit, entre autres, de la problématique des mots clés, de la concision, de la détermination et de la précision des cibles. S’y ajoutent les caractéristiques du web et des réseaux sociaux.

Pour le directeur de l’information et des relations publiques des Armées, colonel-major Diarran Koné, il s’agit de mieux outiller les personnels de sa structure pour une meilleure mobilisation des populations en faveur des Forces armées maliennes. Et d’ajouter que former un homme, c’est l’affranchir. «J’ose me convaincre donc que les combattants de la communication, j’ai nommé les personnels Dirpa, sont à même de mieux réussir la démocratisation des opérations, étant donné que «le citoyen, à tous les niveaux et partout, s’invite désormais dans les opérations», s’est félicité le haut gradé. D’où, selon lui, l’intérêt de la communication opérationnelle.

Au nom des stagiaires, le soldat de 2è classe Zeinabou Koné dira que dans un monde où tout devient virtuel, nul ne doit rester en marge des nouvelles technologies. «Durant cinq jours, nous avons appris les règles fondamentales de l’écriture web. Nous avons eu à connaître les différents moteurs de recherche, les différents navigateurs, les annuaires de recherche, le web 2.0 et ses avantages, comment administrer un blog …», a-t-elle souligné.

Ces notions apprises, selon Zeinabou Koné, seront utiles aux participants dans leur mission d’établir une bonne communication entre les FAMa et les populations. Aussi, permettront-elles aux combattants de la communication de donner plus de visibilité et de lisibilité aux actions des FAMa sur l’étendue du territoire.

Souleymane SIDIBÉ

Laisser une réponse