Tinkelin : L’ÉTAT APPORTE SON SOUTIEN AUX DÉPLACÉS DU CENTRE

0
349
Le directeur national du développement social,
Ibrahim Aba Sangaré fait un geste aux déplacés

Des déplacés de la région de Mopti qui ont fui leur terre natale à la recherche d’un climat de quiétude et de paix, ont trouvé gîte et couvert à Tinkelin, une localité située à environ 94 km de la capitale, dans la Commune rurale de Oueléssébougou.
Le directeur national du développement social, Ibrahim Aba Sangaré, accompagné du directeur du Fonds de la solidarité nationale, Abdoul Karim Sacko, du directeur de l’Agence nationale d’assistance médicale (Anam), Dr Amadou Traoré, et du directeur régional de la protection sociale et de l’économie solidaire, Modibo Coulibaly, est venu s’enquérir de leurs conditions, samedi dernier.
La délégation a été accueillie à son arrivée par les responsables administratifs et politiques ainsi que les autorités coutumières de la localité. Le directeur national du développement social s’est réjoui de la présence des agents de l’Etat sur le site. « Après avoir reçu l’information et après les évaluations faites, les autorités compétentes nous ont dépêchés pour apporter le soutien du chef de l’Etat et du gouvernement, à travers le ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire à nos compatriotes déplacés à Tinkelin», a-t-il expliqué.
Ibrahim Aba Sangaré n’est donc pas venu les mains vides. Il a apporté plus de 3 millions de vivres et non vivres, notamment 1,5 tonne de riz et la même quantité de mil. Il y avait aussi des couvertures, 50 moustiquaires, 50 nattes, des bidons d’eau de Javel et de grésil pour permettre aux déplacés de vivre dans des conditions saines. Sur le site des déplacés, 17 familles ont été recensées. Elles représentent 126 personnes, y compris 57 enfants. Parmi les mômes, il y a en qui sont scolarisés. C’est pourquoi, les visiteurs du jour ont demandé d’intégrer ces jeunes enfants à l’école dans la localité d’accueil.
Le directeur national du développement social a aussi expliqué que le gouvernement assurera la prise en charge médicale des personnes déplacées, d’où la présence du directeur général de l’Anam. Il a aussi invité nos compatriotes déplacés au respect des us et coutumes de leur terre d’accueil mais surtout à devenir des citoyens modèles pour le mieux vivre ensemble. Par ailleurs, il a précisé que les autorités travaillent à créer les conditions de leur retour dans leur localité d’origine dans la dignité et le respect.
Le directeur du développement social a remercié les autorités administratives, politiques, coutumières et religieuses de la Commune de Ouelessébougou et de Tinkelin pour leur hospitalité. Le représentant du chef de village, Massaoulé Samaké, a salué l’attention que les autorités accordent aux déplacés.

Siné S. TRAORÉ

Laisser une réponse