Tirs sur des manifestants à Sikasso : Faux, dément la police

0
648
Un ouf de soulagement à Sikasso ce jeudi, après l’entrée en action des services de sécurité qui ont rétabli l’ordre en libérant les sorties de la ville en direction de Bamako et de Koutiala. Sans aucun coup de feu tiré, selon la police. Contrairement aux allégations ventilées sur les réseaux sociaux.

Plusieurs centaines de véhicules étaient bloqués de part et d’autre des entrées de la ville avec leurs corollaires de dégâts. Après la proclamation des résultats définitifs par la cour constitutionnelle, des militants mécontents ont brûlé des pneus et dressé des barricades un peu partout dans la ville de Sikasso.

Le week- end dernier, la route de Bamako a été bloquée. Les services de sécurité sont passés d’abord par des négociations selon le directeur régional de la police mais sans succès. Le gouverneur de région avait également envoyé les notabilités pour sensibiliser les manifestants. Curieusement, après ces démarches, la tension a encore monté et la sortie en direction de Koutiala a été bloquée à son tour.

Plusieurs usagers ont salué l’action des services de sécurité estimant que les méthodes de revendication politique et sociale sont mal inspirées. Selon certains responsables des services de sécurité, c’est à coup de gaz lacrymogène et de grenade de maintien d’ordre que les manifestants ont été dispersés à la satisfaction générale.
A la question de savoir s’il y avait des balles réelles, des responsables de la sécurité ont fait un démenti formel. Selon eux, il y’avait plutôt des grenades de maintien d’ordre.

Les opérations auraient causé 5 blessés légers du côté des manifestants. Des interpellations et des saisies de véhicules et de motos ont également eu lieu. Pour l’instant le calme règne à Sikasso.

F. DIABATE
(Amap Sikasso)

Laisser une réponse