Tominian : des vivres pour les personnes déplacées à Timissa

0
183

Le gouverneur de la région de Ségou, l’inspecteur général Biramou Sissoko, accompagné du chef service régional du service de développement social et de l’économie solidaire, Moussa Alassane Samaké et du président de la Coordination de la société civile de Ségou, Dr Aly Soumoutera, s’est rendu le 9 août dernier à Timissa.
Cette visite, selon le chef de l’exécutif régionale, s’inscrit dans le cadre de la solidarité nationale en apportant des vivres aux 860 personnes déplacées des Cercles de Koro et Bankass qui ont trouvé refuge à Timissa. Elles ont reçu des autorités régionales 6,7 tonnes de céréales, 300 pagnes offerts par la COMATEX, plusieurs habits, de l’eau de Javel et un million de Fcfa mobilisé par la société civile de la région auprès des différentes confessions religieuses et des opérateurs économiques. Le gouverneur Biramou Sissoko a félicité les communautés de Timissa pour l’accueil de ces populations déplacées. Le chef de village de Timissa, Oumar Arama, a, lui, expliqué que cette donation enlève une épine du pied des autorités traditionnelles, en termes de prise en charge des déplacés. Il a aussi invité les autorités à tout mettre en œuvre pour le retour de la paix à Timissa et dans le reste du pays. Situé au nord du Cercle de Tominian, la Commune de Timissa compte 13. 628 hommes contre 14.124 femmes.
Elle fait frontière avec les Cercles de Bankass, Badiangara et Djénné. La population est majoritairement composée de dogons, des bobos. L’agriculture qui est la principale activité économique est pratiquée par toute la population. Les principales spéculations vivrières sont le sorgho, le mil, le fonio et le maïs. Les spéculations commerciales sont l’arachide et le sésame.
Sadraac Tiénou
AMAP-Tominian

METTRE LA JEUNESSE AU CŒUR DU DÉVELOPPEMENT LOCAL

Le 12 août consacre la Journée internationale de la jeunesse. L’événement a été célébré par la jeunesse de Tominian dans les anciens locaux de l’Organisation non gouvernementale World Vision de Mandiakuy sur le thème : «Rôle et responsabilité de la jeunesse dans le développement local». La cérémonie a enregistré la participation du maire de la Commune rurale de Mandiakuy, Kiré Blaise Dakouo.
Le chef du village de Mandiakuy, Augustin Dakouo et le président du conseil communal de la jeunesse de la localité, Edmond Dakouo ont témoigné de leur satisfaction pour le choix porté sur leur village.
De son côté, le président du conseil local de Tominian, Amon Diarra, a rappelé que le Conseil national de la jeunesse a été créé dans le but de contribuer à la promotion des jeunes et favoriser leur insertion socioprofessionnelle et leur participation au développement du pays. C’est conformément à ces objectifs, selon lui, que le conseil local de la jeunesse de Tominian a délocalisé les festivités de la journée à Mandiakuy, chef-lieu de commune en vue d’informer davantage sur son importance.
Quant au maire de la Commune rurale de Mandiakuy, il s’est réjoui de la tenue de cet événement, avant d’appeler la jeunesse à l’union sacrée.

S. T
AMAP-Tominian

Laisser une réponse