Tourisme : dites désormais malitourisme

0
268

Il s’agit de la nouvelle appellation commerciale de l’Agence pour la promotion touristique au Mali. Ce changement de dénomination s’accompagne d’une nouvelle stratégie qui consiste à promouvoir les visites des sites par les citoyens

Au Mali, le tourisme de découverte, qui est essentiellement culturel est à la croisée des chemins. Du fait de l’insécurité, il n’est plus possible de conduire les voyageurs dans les régions de Gao, Tombouctou et Mopti qui étaient les plus recherchées.
L’administration, les services de promotion et les agences de voyage tentent d’ouvrir les autres merveilles de notre pays à cette activité.
Mieux, le développement d’un marché local est également à l’ordre du jour tout comme la recherche de nouveaux pays émetteur du côté de l’Asie est au programme.
L’Agence pour la promotion touristique au Mali (APTM) multiplie les initiatives afin de relancer cette activité importante pour notre économie.
C’est ainsi qu’elle a organisé, mardi dernier, un déjeuner de presse dans un hôtel de la place. Au total, plus de cinquante organes de presse (presse écrite, presse en ligne, bloggeurs, et télévisions) étaient représentés à travers leurs directeurs de publication, rédacteurs en chef et reporters.
Ils étaient accompagnés par des responsables des associations professionnelles comme la Maison de la presse. Le directeur national du tourisme et de l’hôtellerie et les représentants de plusieurs associations professionnelles du tourisme étaient aussi parmi les invités.
Les objectifs de la rencontre étaient: la redynamisation du partenariat avec la presse dans le cadre de la promotion de la destination Mali et la gestion de la communication de crise, la présentation des missions de l’Agence de promotion touristique du Mali le nouveau logotype de la destination Mali et l’exposé sur des activités engagées par le ministère de l’Artisanat et du Tourisme dans le cadre de la relance du secteur du tourisme au Mali.

PLATEFORME D’INFORMATIONS- Le directeur général de l’APTM Sidy Kéïta est revenu sur l’importance et le rôle des organes de presse dans le cadre de la promotion du tourisme auprès de la clientèle nationale. Aussi, a-t-il sollicité l’accompagnement de la presse pour la diffusion d’informations qui valorisent davantage le Mali. Il a également rappelé les reformes institutionnelles de 2014 dans le secteur du tourisme, qui ont abouti à la création de deux entités dont l’Agence de promotion touristique du Mali qui assure le rôle d’organisme de gestion de destination au Mali. A ce titre, il a révélé l’adoption désormais du nom commercial « Mali Tourisme » qui participe à la mise en œuvre de la politique nationale de développement touristique. De façon spécifique, ses interventions portent sur : la gestion des demandes d’information émanant des clientèles nationales et étrangères sur les prestations et services liés au transport, à l’hébergement, à la visite de sites et monuments, et tout autre service connexe à l’organisation des voyages et des séjours des touristes au Mali ; la promotion de la destination Mali sur les principaux marchés émetteurs de touristes, au moyen d’actions de promotion comme la participation aux salons, foires et symposiums internationaux du tourisme, l’organisation de voyages d’introduction de voyagistes, etc. La promotion des offres touristiques au niveau national, se traduira à travers la mise en place au profit du grand public, d’une plateforme d’informations sur les offres touristiques, l’élaboration et la mise en œuvre des programmes projets de formation des acteurs intervenant dans le secteur du tourisme.
Le directeur de Malitourisme a évoqué les grands chantiers sur lesquels le ministère de l’Artisanat et du Tourisme travaille en ce moment comme par exemple la promotion du tourisme, domestique, la diversification de l’offre touristique avec la mise en tourisme de nouvelles destinations. Pour Sidy Kéïta, « nous vivons, en ce moment, certes un contexte difficile, mais cela ne doit pas nous conduire à baisser les bras. » Nous devons traduire cette situation en opportunité, a-t-il poursuivi. En effet, la baisse de la fréquentation touristique du Mali par la clientèle internationale implique comme solution alternative durable, le développement d’offres attractives pour booster le tourisme domestique. Par ailleurs, de nombreuses initiatives sont actuellement en cours de réalisation au sein du département en charge du tourisme.
Il s’agit entre autres de l’organisation d’évènementiels pour la promotion des attraits touristiques du Mali auprès du grand public, l’organisation de voyages découvertes du Mali à l’intention de jeunes scolaires, la structuration de l’offre touristique à travers la construction de Bureaux d’information touristique sur un certain nombre de sites touristiques.
Youssouf
DOUMBIA

Laisser une réponse