Tournoi UFOA : Les Aigles dames aux portes de l’histoire

0
133

Si la capitaine Fatoumata Doumbia et ses coéquipières s’imposent cet après-midi face au Cap-Vert, elles deviendront les premières joueuses du Mali à atteindre une finale de coupe

La sélection nationale dispute cet après-midi la demi-finale du tournoi de l’Union des fédérations ouest-africaines (UFOA) contre le Cap-Vert au stade de Makéni. La capitaine Fatoumata Doumbia et ses coéquipières qui se sont qualifiées pour le dernier carré dès la deuxième journée de la phase de poules, ont signé une troisième victoire de rang, en battant 2-0 la Guinée-Bissau, lundi au stade de Bo city. Dans l’histoire, les Aigles Dames n’ont jamais réussi à atteindre une finale de coupe, ni au niveau sous régional, ni au niveau continental encore moins à l’échelle internationale.
C’est dire que les protégées du sélectionneur national Mohamed Saloum «Houssei» sont aux portes de l’histoire et il leur suffit de gagner, aujourd’hui contre la sélection insulaire pour devenir les premières joueuses du Mali à atteindre une finale de coupe.
L’enjeu de la confrontation avec les Cap-Verdiennes est donc grand pour la capitaine Fatoumata Doumbia «Raoul » et ses coéquipières qui réalisent, pour le moment, un parcours sans faute : trois victoires en autant de matches face, respectivement à la Gambie (6-0), au Libéria (3-0) et à la Guinée-Bissau (2-0).

Au total, la sélection nationale féminine a marqué 11 buts sans en prendre, soit une moyenne de 3,6 buts par rencontre. La sélection cap-verdienne, elle, a enregistré une victoire (3-0 face à la Guinée), un nul (1-1 contre la Sierra Leone) et une défaite (0-1 face au Sénégal). Si l’on en juge à travers les statistiques du premier tour, les filles de Mohamed Saloum aborderont donc la partie avec les faveurs du pronostic et sans minimiser les Insulaires, on peut dire que les Maliennes ont toutes les cartes en main pour s’imposer et valider leur ticket pour la finale. Mais en homme avisé, le sélectionneur national se montre prudent et met en garde ses joueuses contre tout complexe de supériorité.
«Cette confrontation avec le Cap-Vert sera comme une finale qu’il faut impérativement gagner. Il faut se méfier du Cap-Vert qui a montré des qualités et qui n’a rien à perdre dans ce match», prévient le technicien malien. Et d’ajouter : «J’ai confiance en mes joueuses et je sais qu’elles vont donner le meilleur d’elles-mêmes. Nous avons préparé ce match avec beaucoup de sérénité, tout le groupe est concentré sur le sujet. L’objectif est clair : c’est retourner au Mali avec le trophée».
La capitaine des Aigles Dames abondera dans le même sens que son coach. «La rencontre de ce soir est capitale pour nous. On ambitionne d’écrire une nouvelle page de l’histoire du football féminin malien. Nous sommes conscientes de l’enjeu du match et nous allons tout faire pour venir à bout des Cap-Verdiennes», promet Fatoumata Doumbia «Raoul». Sa coéquipière Saratou Traoré, elle insistera surtout sur l’objectif de la sélection nationale, en martelant que «le seul mot d’ordre est la victoire finale».
Quant à l’avant-centre, Ageuissa Diarra, elle s’est dite prête pour en découdre avec les Cap-Verdiennes et affiche son optimisme pour la suite des événements. «Le moral du groupe est impeccable, nous sommes dans une très bonne dynamique pour la qualification en finale. Nous avons notre destin entre les mains, il faut battre le Cap-Vert pour ensuite aller chercher le trophée de cette première édition du tournoi UFOA», dit sans détours l’internationale malienne.
Dans l’autre demi-finale, le Libéria croisera le fer avec le Sénégal qui a terminé premier de la poule A, avec 7 points. Cette rencontre se joue également cet après-midi, mais au stade de Bo city.

Envoyée spéciale
Djènèba
BAGAYOKO

Aujourd’hui au stade de Makéni
16h : Mali-Cap-Vert
Au stade de Bo city
16h : Sénégal-Libéria

Laisser une réponse