Tournoi UFOA : Les aigles dames se ratent

0
213

Auteure d’un parcours sans faute, la sélection nationale féminine a trébuché sur la dernière marche, s’inclinant lourdement 3-0 en finale contre le Sénégal. Une fin de course cruelle pour la capitaine Fatoumata Doumbia et ses coéquipières

«Nous voulions ce trophée mais l’équipe, était dans un jour sans. Non seulement nous avons pris trois buts, mais l’équipe n’a pas réussi à sauver l’honneur. C’est une grosse déception, je suis triste pour les filles et les supporters». Ces propos du sélectionneur national, Mohamed Saloum «Houssei» résument parfaitement le sentiment de la délégation malienne, après l’échec des Aigles Dames contre le Sénégal en finale de la première édition du tournoi de l’Union des fédérations ouest-africaines (UFOA), samedi au stade de Makéni en Sierra Leone (3-0). La pillule est d’autant difficile à avaler que tout le monde voyait le Mali sur la plus haute marche du podium et que personne ne pariait sur les Sénégalaises, surtout après la démonstration des Aigles Dames au premier tour et en demi-finale (4 succès en autant de matches, 15 buts marqués, 0 encaissé). «On ne s’attendait pas à cette défaite, a avoué le technicien malien. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais c’est la volonté de Dieu. On va tirer les enseignements et continuer à travailler dans la perspective des éliminatoires de la CAN-féminine. Je félicite l’équipe sénégalaise, elle mérite sa victoire».
à l’image de leur coach, les Aigles Dames elles-mêmes n’ont rien vu venir. Jusque-là, l’équipe avait tout rasé sur son passage, séduit les spectateurs par la qualité de son football et surtout, fait montre d’une grande efficacité, tant sur le plan offensif (15 buts marqués) que défensif (0 but encaissé). La capitaine Fatoumata Doumbia «Raoul» et ses coéquipières ont, elles, sous-estimé leurs adversaires et oublié que dans une finale de coupe, tout est possible ? L’équipe était-elle dans un jour sans, comme l’a dit le sélectionneur national ? Est-elle tombée sur un adversaire plus fort ? à notre avis, la troisième hypothèse semble la plus plausible et il suffisait de regarder la rencontre (le match a été diffusé en direct sur une chaîne guinéenne, ndlr) pour s’en convaincre. Non seulement les Aigles Dames ont été dominées tactiquement et techniquement par les Sénégalaises, mais plus surprenant encore, à aucun moment, la capitaine Fatoumata Doumbia et ses coéquipières n’ont réussi à prendre la mesure des Lionnes de la Teranga. Fébriles en défense et quasiment inexistantes dans l’entre jeu et en attaque, les Maliennes ont été dominées dans tous les secteurs et n’ont jamais retrouvé leur football dans ce face à face avec un Sénégal. Physiquement, les Sénégalaises ont également dominé les débats et gagné presque tous les duels, face aux protégées de Mohamed Saloum. Dès la 4è minute, le Sénégal a annoncé la couleur, avec une belle frappe de l’attaquante Mama Diop au ras du poteau de la gardienne, Fatoumata Karentao.

Dans la foulée, l’attaquante vedette des Lionnes se présente seule devant le dernier rempart des Aigles Dames qui remporte le duel. Cette deuxième alerte réveille la sélection, malienne : Agueissa Diarra réplique à Mama Diop et oblige la gardienne des Lionnes, Mame Diagne à se détendre pour claquer la balle en corner (10è min). Il en fallait plus pour impressionner les Sénégalaise qui continuent à presser les Aigles Dames, à l’image de Haby Baldé et Salimata N’Diaye qui ratent, tour à tour le cadre alors que tout le stade Makéni voyait le ballon au fond des filets maliens (15è et 23è min). Mais à force d’insister, le Sénégal trouve la faille avant la demi-heure. A la réception d’une balle déviée de la tête par Mama Diop, Salimata N’Diaye marque du gauche (1-0, 26è min). Mama Diop aurait pu réaliser le break pour les siennes avant la mi-temps, mais la Sénégalaise, partie dans le dos de la défense malienne, rate complètement sa reprise du droit (40è min).
à la reprise, le Sénégal se met rapidement à l’abri. Suite à un coup franc d’environ 30 mères, Mbayang Sow porte le score à 2-0 (57è min). Ce deuxième but provoque un silence de mort dans le camp malien. On attendait une réaction des Aigles Dames, mais ce sont les Sénégalaises qui continuent à dérouler et à se procurer des occasions. Résultat : peu après l’heure de jeu, Haby Baldé chipe le ballon à la capitaine Fatoumata Doumbia et s’en va battre Fatoumata Karentao du plat du pied (3-0, 69è min). C’est sur ce score sans appel de 3-0 que sera sifflée la fin de cette finale cauchemardesque pour la sélection malienne qui était donnée favorite par tous les observateurs présents en Sierra Leone (nos confrères de CISTV qui ont diffusé la rencontre, n’ont cessé de répéter leur stupeur de voir les Maliennes se faire balloter par leurs adversaires), mais qui a complètement déjoué et explosé contre le Sénégal.
Petite consolation pour les Aigles Dames, l’attaquante Ageuissa Diarra a enlevé le trophée de la meilleure réalisatrice du tournoi, avec 7 buts, alors que la Sénégalaise Mama Diop a été désignée meilleure joueuse de la compétition. Le Sénégal a également remporté le trophée de la meilleure gardienne qui été décerné à Mame Diagne. Quant à la médaille de bronze, elle est revenue à la sélection libérienne qui a dominé le Cap-Vert dans la petite finale (1-0).

Envoyée spéciale
Djènèba
BAGAYOKO

Samedi 7 mars au stade de Makéni
Mali-Sénégal : 0-3
Buts de Salimata N’Diaye (26è min), Mbayang Sow (57è min) et Haby Baldé (69è min) pour le Sénégal.
Arbitrage d’Aïssatou Touray, assistée de Abbie Ceesay et Fantagbe Kaba.
Mali : Fatoumata Karento, Fatou Dembélé, Aminata Sacko, Seynabou Sidibé (Fatoumata Ba, 63è min), Fatoumata Doumbia (cap), Saratou Traoré, Aïcha Samaké, Aïssata Sangaré (Sira Keïta, 49è min), Binta Diarra, Ageuissa Diarra, Bintou Koïté.

Entraîneur : Saloum Mohamed «Houssei »
Sénégal : Mame Diagne, Fatou Sène, Mama Diop, Mbayang Sow, Nguenar N’Diaye, Haby Baldé (Binta Diakhaté, 82è min), Safietou Sagna, Salimata N’Diaye, Tenning Sène, N’Dèye Diakhaté, Meta Camara.

Entraîneur : Mame Moussa Cissé

 

ILS ONT DIT…

Kassoum Coulibaly Yambox», premier vice-président de la Fédération malienne de football : «Je suis très déçu de cette lourde défaite des Aigles Dames. Une finale ne se joue pas, elle se gagne, mais il faut dire que le Sénégal était meilleur aujourd’hui».

Me Famakan Dembélé, président de la commission foot féminin : «Je remercie les joueuses, elles ont mouillé le maillot, c’est la loi du sport, il faut un vainqueur et un vaincu. Très triste pour les enfants».

Ageuissa Diarra, meilleure buteuse : «Je suis très triste. Cette défaite fait mal et ce n’est pas mon trophée de meilleure buteur qui me consolera. Au nom de l’équipe, je demande pardon au public sportif».

Saratou Traoré, milieu offensive : «Je suis très attristée par cette défaite, nous voulions rentrer au Mali avec cette coupe, mais les dieux du stade n’étaient pas avec nous aujourd’hui» (samedi, ndlr).

Mame Moussa Cissé, sélectionneur du Sénégal : «C’est un sentiment de fierté qui m’anime ce soir, beaucoup de joie de voir cette équipe sénégalaise qui est en reconstruction faire ce bon résultat face à la grande équipe du Mali. Bon courage aux Maliennes».

D. B.

Laisser une réponse