Transfert : Yacaré Niakaté s’engage avec L’US orléans

0
250

La Franco-Malienne a quitté Saint-Malo et évoluera désormais avec les Jaunes d’Orléans qui sont également pensionnaires de D2 française. La joueuse a signé un contrat d’un an

Yakaré Niakaté portera désormais les couleurs de l’Union sportive Orléans-Loiret (US Orléans). La Malienne a rejoint les Jaunes la semaine dernière, en provenance de l’US Saint Malo. Yakaré Niakaté a paraphé un contrat d’un an avec l’US Orléans, un club qui évolue en deuxième division française. Le club a officialisé l’arrivée de la Malienne dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

«L’US Orléans a le plaisir d’annoncer que l’internationale malienne Yakaré Niakaté évoluant au poste de milieu défensif s’est engagée pour la saison 2020-2021 avec l’US Orléans. Bienvenue Yakaré Niakaté», peut-on lire sur la page Facebook du club. Aussitôt après la signature de son contrat, la joueuse a été présentée à ses nouvelles coéquipières et aux quelques supporters du club présents dans les gradins du stade. «Nouvelle saison, nouveau club et nouvelles couleurs.

Hâte de reprendre, je ferai tout pour ne pas décevoir les dirigeants du club et les supporters. Le rêve de toutes les joueuses, c’est de pouvoir jouer au haut niveau, c’est vrai je n’ai pas la chance de jouer en première division comme ma sœur et amie Aïssata Traoré qui évolue à l’En-Avant Guingamp. Mais, je ne désespère pas, quelque chose me dit que mon heure n’est plus loin», a confié Yakaré Niakité, après avoir paraphé son contrat.

L’internationale malienne ajoutera : «Une page se tourne avec l’US Saint Malo, je remercie l’ensemble du club pour cette belle et courte saison qui fut inédite. C’est avec passion et plaisir que j’ai porté les couleurs du club. Un grand merci aux supporters de l’US Saint Malo pour tout leur soutien et leur encouragement».

Yakaré Niakaté a été appelée pour la première fois en équipe nationale en 2018 lors de la CAN-féminine au Ghana

Le nouvel entraîneur de l’US Orléans Claude Robin se réjouit déjà de l’arrivée de Yakaré Niakaté et se dit convaincu que l’internationale malienne apportera un plus à son effectif. «Tout entraîneur rêve d’avoir une joueuse comme Yakaré dans son groupe, quand je la vois jouer je suis émerveillé par son talent à son âge. Ce qui me plaît également chez elle, c’est son calme et son sérieux dans le travail. «Le championnat va reprendre le 2 septembre prochain, je dis dès maintenant à Yakaré et au reste du groupe de serrer la ceinture et de jouer en équipe afin que l’US Orléans puisse retrouver la première division l’année prochaine», a ajouté le technicien.

Actualité oblige, Yakaré Niakaté est revenue sur l’annulation de la CAN-féminine par la CAF. «Que l’on soit expatriée ou pas, toutes les joueuses rêvent de porter le maillot de leur sélection nationale. On attendait la CAN-féminine avec impatience et nous avons toutes été surprises de son annulation. C’est une grosse déception. Personnellement, j’attendais beaucoup de cette compétition, après la campagne de la dernière CAN, au Ghana. Maintenant qu’on n’a plus le choix, on va attendre», a déclaré Yakaré Niakaté qui se réjouit, tout de même de la décision de la CAF de lancer la ligue féminine l’année prochaine.

Yakaré Niakaté est née le 12 janvier 1997 en France. Elle a été formée à l’ASJ Soyaux et fera ses premiers pas avec cette équipe, notamment les U19. En février 2017, elle intègre le Stade brestois 29 (deuxième division) où elle passera trois ans, avant de rejoindre Saint-Malo. C’est dire que la Franco-Malienne n’a passé qu’une petite année à Saint-Malo, puisqu’elle vient de signer à l’US Orléans. Pour mémoire, Yakaré Niakaté a été appelée pour la première fois en équipe nationale en novembre 2018 lors de la Coupe d’Afrique des nations au Ghana. Elle joue trois matches dans le tournoi et parvient avec la sélection malienne à atteindre les demi-finales, une première pour notre pays.

Pour rappel, le nouveau club de la Franco-Malienne a été fondé en 1968. En 1974, l’équipe participera pour la première fois au championnat national féminin, avec à la clé une place en finale. Depuis 2010, l’US Orléans dispose d’un centre de formation, mais il a fallu attendre la saison 2018-2019 pour voir les Jaunes monter en deuxième division.

Djènèba BAGAYOKO

Laisser une réponse