Transition : Bientôt un président désigné, selon le Cnsp

1
809
Assimi Goïta CNSP

Ce mercredi, dans la matinée, le Conseil national pour le salut du peuple (CNSP) a engagé le processus de constitution du Collège devant désigner le président et le Premier ministre de la transition. On en sait très peu des critères de désignation de ses membres.

Par contre, le porte-parole du CNSP, colonel Ismaël Wagué, a indiqué, cet après-midi à Kati, qu’il sera composé de militaires, de représentants de la société civile et d’autres sensibilités de la Nation. C’était à la faveur d’une conférence de presse consacrée à la restitution des conclusions du mini-sommet de la Cedeao à Accra (Ghana), auquel le président du CNSP avait pris part.

En engageant le processus de mise en place de ce Collège, quelques heures seulement après la rencontre d’Accra, le CNSP veut, conformément au souhait des chefs d’Etat de la Cedeao, mettre rapidement en place un président et un Premier ministre de transition.

Les dirigeants ouest-africains avaient donné une semaine à cet effet, à compter du 15 septembre. Aussi, avaient-ils exigé que le président et le Premier ministre soient des civils. Cette exigence sera-t-elle satisfaite ? Le suspense demeure.

I. DEMBELE

1 comment

  1. Avatar
    Birama bagayogo 17 septembre, 2020 àt 15:35 Répondre

    Je pense qu’il est temps de prouver aux autres pays frontaliers que nous pouvons survivre sans aucune aide étrangère,mettons nous au travail maliens et maliennes.seul le travail rend indépendant.un chef de famille qui ne peut prendre aucune décision dans sa famille sans consulter son voisin,est un esclave.mettons nous au travail et la CEDEAO viendra nous tendre sa main.

Laisser une réponse