Transition du Mali: Élan de solidarité des pays amis

0
113

Le président de la Transition (d) avec le diplomate Égyptien

Porteurs de messages de soutien et de solidarité, les diplomates se succèdent au Palais de Koulouba pour affirmer l’engagement de leurs pays respectifs à œuvrer pour la réussite de la Transition en cours. Hier, c’était au tour des ambassadeurs de l’Égypte, du Sénégal et du Représentant diplomatique du Réseau Aga Khan d’être reçus par le président de la Transition, Bah N’Daw.

L’Égypte est disposée à soutenir notre pays dans les domaines de la santé, de l’éducation et du développement en général. Son ambassadeur au Mali, Dr Karim Elsadat, s’est rendu au palais présidentiel pour l’exprimer de vive voix au chef de l’État et lui réaffirmer la solidarité de peuple égyptien avec le «peuple frère du Mali».
Le diplomate, qui n’a pas manqué de féliciter le nouveau locataire de Koulouba pour sa désignation, a également affiché sa volonté d’œuvrer en synergie avec toutes les parties maliennes pour stabiliser le pays et préserver son intégrité territoriale.

Le soutien du Sénégal reste aussi constant. L’ambassadeur de ce pays frère, Birame Mbagnick Diagne, était venu transmettre au président Bah N’Daw les félicitations de son homologue sénégalais, le président Macky Sall. Occasion pour le diplomate sénégalais et son hôte du jour d’évoquer la coopération entre nos deux pays, qui entretiennent de fortes relations économiques et commerciales.

Selon Birame Mbagnick Diagne, le Mali est le premier partenaire commercial du Sénégal dans l’espace Uemoa et même au niveau de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). « Donc, il était bien d’en parler et de voir comment faire pour renforcer cette coopération qui ne date pas d’aujourd’hui », a-t-il expliqué.

Mettant en exergue la profondeur de nos relations, l’ambassadeur Diagne rappellera que le Mali et le Sénégal sont les seuls pays au monde à avoir la même devise : Un peuple-un but-une foi.
Aussi, ils ont de profondes relations culturelles et sur le « plan politique, nous avons toujours eu une convergence de vue dans tous les domaines», selon le diplomate qui a bon espoir que cette coopération sera renforcée à sa juste valeur.

Enfin, le Représentant diplomatique du Réseau Aga Khan pour le développement, Férid Nandjene, a été reçu par le chef de l’État. Porteur d’un message de solidarité de son Altesse Aga Khan au président Bah N’Daw, il a mis l’occasion à profit pour présenter les actions menées depuis 2003 par le Réseau dans les domaines social et culturel. Il s’agit de la restauration de mosquées à Tombouctou, Mopti et Djenné.

Dans les deux dernières localités, les actions sociales menées auparavant par le Réseau ont été consolidées. Et à Bamako, les efforts ont porté sur le Parc national et le Zoo.
L’amélioration de l’infrastructure de ce Parc figure en bonne place dans les projets du Réseau qui entend également entreprendre des actions sociales dans les domaines de l’éducation et de la santé au profit des Maliens. Le diplomate a rassuré le chef de l’État que le Réseau Aga Khan « sera là pour appuyer cette Transition de 18 mois et faire en sorte que le Mali ait des élections apaisées».

Issa DEMBÉLÉ

Laisser une réponse