Transparence et redevabilité du secteur de la Défense : CRI 2002 apporte sa contribution

0
231

Le Cercle de réflexion et d’information pour la consolidation de la démocratie au Mali (CRI 2002) a tenu, jeudi dernier à Bamako, un atelier d’information et de réflexion intitulé «Journée malienne-Journée d’engagements communs» autour de la gouvernance du secteur de la Défense.
La cérémonie d’ouverture était présidée par le président du Forum des organisations de la société civile-Défense et Sécurité (FOSC-DS), El Hadj Bamoussa Touré, en présence du président de CRI 2002, Dr Abdoulaye Sall. Ont aussi pris part à cette rencontre le directeur de Transparency International-Défense et Sécurité (TI-DS), Steve Francis et le représentant du PNUD, Méjaime Palacio. Cette importante rencontre avait pour objectif de soutenir le leadership de haut niveau du secteur de la Défense pour arriver à un accord commun avec les organisations de la société civile sur les étapes à suivre pour continuer le renforcement de la transparence et de la redevabilité dans ce secteur.
Dans ses mots introductifs, le président de CRI 2002 a indiqué que cette rencontre est organisée en collaboration avec le Commissariat à la réforme du secteur de la sécurité (RSS). Pour lui, l’innovation majeure de ce projet est que « c’est la société civile qui appelle l’Etat et les autres forces armées pour collaborer ensemble».
Pour sa part, le directeur de Transparency International Défense et Sécurité a affirmé que le sujet de cette journée consistait à renforcer le lien entre les citoyens et les forces de défense et de sécurité au Mali. Steve Francis ajoutera que les armées viennent du peuple et mettent leurs vies en danger pour le peuple. « La première ligne de défense nationale est la confiance que le peuple a en ses forces de sécurité, et la dernière ligne de défense est l’armée elle-même.
La meilleure manière de connecter ces deux lignes de défense sont la démocratie, la transparence et la rédevabilité», a-t-il dit, ajoutant que ce dialogue entre le peuple et les forces armées n’est pas une contrainte, mais une clé qui délivre la confiance, les bonnes ressources et la foi du citoyen en ses forces armées. Prenant la parole, le président du Forum des organisations de la société civile a déclaré que cette journée était une initiative de sa structure mise en place par CRI 2002, Transparency International Mali et Transparency international, avec le support du gouvernement du Mali et du Fonds des Nations unies pour le développement. Selon El Hadj Bamoussa Touré, l’importance, la pertinence et l’innovation majeure de cette journée de leadership, c’est qu’elle est une initiative citoyenne et civique en marche avec l’accompagnement des acteurs étatiques nationaux et internationaux.
Au cours la rencontre, plusieurs thématiques ont été présentées à savoir comprendre les risques de corruption dans le contexte malien ; renforcer le contrôle civil démocratique et républicain du secteur de la Défense ; développer l’intégrité au niveau de l’audit et de l’approvisionnement du secteur de la défense.
Aboubacar TRAORé

Laisser une réponse