Troisième session du Conseil du District du Bamako : LE POINT SUR L’ÉTAT FINANCIER

0
709

Le maire du District de Bamako, Adama Sangaré, entouré de ses collègues


Mercredi dernier à l’hôtel de ville de Bamako, s’est déroulée la troisième session ordinaire du Conseil du District (exercice 2018). Présidée par Adama Sangaré, le maire central, cette rencontre a permis aux participants de plancher sur la décision modificative du budget 2018, la convention de partenariat entre la mairie du District et la Société Group SK Sarlpar, et d’adopter les statuts et règlement intérieur relatifs à la mise en place de l’inter collectivité de Bamako.
Parlant du budget, le maire du District a rappelé la teneur de l’article 257 de la loi n°2017-051 du 2 octobre 2017, portant code des Collectivités territoriales qui stipule que  le vote du budget relève de la compétence exclusive du conseil de la collectivité territoriale qui peut modifier le projet présenté par l’ordonnateur. Les décisions modificatives, a-t-il détaillé, sont destinées à corriger et à ajuster les prévisions du budget primitif. Aussi prennent-elles en compte les crédits supplémentaires nécessaires en cours d’exercice et les recettes nouvelles non prévues. Le projet de décision modificative du budget soumis au Conseil est équilibré en recettes nouvelles et en dépenses à la somme de 350.000.000 FCFA. Son adoption portera le budget global de la mairie du district (exercice 2018) à la somme de 43.844;795.769 francs cfa. Autre point non moins important inscrit à l’ordre du jour était l’examen de la convention de partenariat entre la mairie du District et la société Group SK Sarl. Cette convention, selon Adama Sangaré, a pour objet la délégation de gestion des parkings de l’Assemblée nationale (10.000m2), de l’espace Patrice Lumumba et celui en face de la direction générale de la police nationale. L’exploitation de ces espaces permettra notamment d’assurer une grande sécurité grâce aux systèmes de sécurité et de communication de dernière pointe et la mise en place de dispositifs de sécurité anti terrorisme. Aussi, permettra-t-elle de créer des emplois au sein des collectivités de la capitale.
Le troisième point à l’agenda de ce conseil était consacré au processus de mise en place de l’inter collectivité de Bamako. Un processus qui arrive à son épilogue, à savoir l’adoption des statuts et règlement intérieur. Ces documents permettent « d’ouvrir la voie à une coopération inter collectivité entre Bamako et les collectivités signataires, à travers la prise de décision conjointe de création au mois d’octobre  prochain », a indiqué Adama Sangaré.
Par ailleurs, les conseillers du District ont abordé les questions relatives au projet «Bamako, moteur de croissance et inclusion» et au suivi des comptes rendus des missions effectuées tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays durant le trimestre écoulé. A l’occasion, le maire de Bamako a lancé aux acteurs économiques et syndicats de la mairie du District un appel à davantage de sensibilisation à la vigilance mais aussi au redoublement d’efforts dans le recouvrement des recettes.
Ramata DOUMBIA

Laisser une réponse