Uemoa : Les encouragements de la commission au chef du gouvernement

0
188

En visite de travail dans notre pays, Abdallah Boureima, le président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) et sa suite ont tenu à se rendre à la Primature pour féliciter et encourager le Premier ministre Moctar Ouane, qu’ils considèrent comme un « collaborateur » pour avoir servi au sein de l’Uemoa.

Cette délégation de l’Union est à Bamako pour la signature de deux importants accords. Le premier, signé avec le ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche, porte sur la rétrocession au Mali de l’abattoir de Sabalibougou que l’Union a réhabilité pour 300 millions de Fcfa. Et le deuxième, signé avec la direction de l’Office du Niger, est un contrat portant sur les terres réhabilitées par l’Uemoa dans les périmètres de Kandiourou et de Touraba. Il s’agit d’un investissement de 16,5 milliards Fcfa, soit le plus important que l’Union ait fait dans un de ses pays membres. «L’objet officiel de notre visite est de venir remplir cette exigence», a précisé Abdallah Boureima.

Mais, la délégation a tenu à saisir l’opportunité pour «venir féliciter l’un des nôtres, le Premier ministre Moctar Ouane».
En effet, a rappelé Abdallah Boureima, le chef du gouvernement a servi pendant six ans la Commission de l’Uemoa, précisément dans le département chargé de la sécurité. Ainsi, la question sécuritaire, qui demeure le premier défi de la région, a été abordée lors des discussions entre le Premier ministre et ses hôtes.

Également, ils ont évoqué les défis sanitaire et économique. Selon Abdallah Boureima, l’Uemoa a apporté des appuis conséquents, notamment des aides budgétaires, à ses États membres pour faire face à ces défis.
Souhaitant «bonne chance à Moctar Oune», le président de la Commission a insisté sur l’importance de la mission à lui assignée par le peuple malien. Une mission dont les résultats sont attendus aussi bien au Mali que par les partenaires extérieurs.

La Transition, pour Abdallah Boureima, est le « début d’une chaîne et sa réussite conditionne tout le reste ». Il s’est dit persuadé que l’équipe conduite par Moctar Ouane fournira un «bon bilan à la fin de sa mission et ainsi permettre le retour à l’ordre constitutionnel pour qu’une nouvelle ère naisse au Mali ».

Issa Dembélé

Laisser une réponse