Union africaine : Le Mali retrouve sa place

0
197

Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union africaine

Après la Communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), il y a quelques jours, c’est au tour de l’Union africaine (UA) de lever toutes les sanctions qui frappaient notre pays suite aux événements du 18 août dernier.

Aux termes de sa réunion tenue la semaine dernière sur la situation au Mali, le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a noté avec satisfaction les développements politiques positifs dans notre pays, conformément aux décisions du Conseil de paix et de sécurité et de la Cedeao.

Le communiqué qui rapporte l’information ajoute que le Conseil entérine la déclaration de l’autorité des chefs d’État et de gouvernement de la Cedeao sur le Mali, adoptée le 5 octobre dernier, dans laquelle l’organisation sous-régionale a, entre autres, décidé de lever les sanctions imposées au Mali.

Par conséquent, le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a décidé de lever la suspension de la participation de la République du Mali aux activités de l’Union africaine. Il appelle, une fois encore, tous les États membres de l’UA, les Nations unies et tous les partenaires pour qu’ils continuent d’apporter leur soutien, y compris la mobilisation d’une aide financière et humanitaire au Mali, en particulier à ce stade critique, en vue de reconstruire une société malienne pacifique, ainsi que de créer des conditions propices au redressement économique et au développement.

En outre, l’Union africaine réaffirme son soutien continu au gouvernement et encourage toutes les autres parties prenantes, à œuvrer en vue de l’aboutissement du processus de Transition, notamment l’organisation d’élections législatives et présidentielles libres, équitables et transparentes qui marqueront la fin de la période de Transition.

La même instance, poursuit le communiqué, décide également de continuer à suivre de près les développements de la situation au Mali; et, à cet égard, demande au président de la Commission de l’UA d’informer régulièrement le Conseil, sur une base trimestrielle, de l’évolution de la situation au Mali, y compris la mise en œuvre de la Charte de la Transition.

Massa SIDIBÉ

Laisser une réponse