Université virtuelle du Mali : Des formations de qualité proposées au public

0
220

Les responsables de l’UV-Mali lors de la rencontre

L’Université virtuelle du Mali (UV-Mali) a organisé samedi dernier la 2è édition de ses sessions d’information, en initiant une journée portes ouvertes au profit du public. C’était au sein de cet espace numérique installé à l’immeuble Famib. Etudiants et professionnels venus à ce rendez-vous d’information étaient à l’écoute d’un panel de l’équipe pédagogique, constitué notamment du directeur général de l’UV-Mali, Mamadou Doumbia, assisté de l’initiateur et fondateur de l’UV-Mali, Amadou Diawara et de Bilaly Dicko, invité.
En effet, Famib Group, dans le cadre de sa politique Responsabilité sociale de l’entreprise (RSE), projette de prendre en compte la question du droit à la connaissance et à l’éducation. C’est dans cette optique que pour tirer le plus grand profit de la digitalisation, l’entreprise a créé une Université virtuelle à la disposition des étudiants maliens et africains.
Selon son directeur général, cette université offrira l’opportunité aux étudiants de se former facilement à bas coût et même gratuitement. Il suffit, pour ce faire, de payer 100.000 Fcfa de frais d’inscription pour bénéficier de ses services. « Dans la même continuité de gratuité, nous avons approché Orange-Mali pour qu’il nous accompagne dans le cadre de sa politique de RSE, en donnant gratuitement la connexion aux étudiants qui souhaitent accéder à la plateforme», a révélé Mamadou Doumbia.

En la matière, l’UV-Mali propose plusieurs formations diplomates : licences professionnels, masters et doctorats qui commenceront l’année prochaine. « Nous touchons un peu à tous les domaines de formation. Dans le domaine de l’ingénierie, nous avons des formations en réseau, en système de sécurité, en multimédia, en programmation. Dans le domaine du commerce et du management, nous dispensons des formations en marketing communication, en marketing digital. Aussi, nous disposons de filières en gestion des ressources humaines, finances et comptabilité. Au niveau du cycle master, nous avons des filières de formation en droit», a-t-il détaillé.
Ces formations seront dispensées en collaboration avec des partenaires internationalement reconnus. « Conscient qu’une université, c’est aussi un enseignement de qualité, nous avons noué des partenariats solides et stratégiques avec l’Institut national des sciences appliquées (INSA) de Toulouse pour l’école d’ingénieurs, Toulouse Business School (TBS) pour l’école de commerce. Le partenariat avec ces deux grandes écoles françaises donne l’opportunité d’avoir une double diplomation, des certifications dans des domaines de compétences peu ou pas disponibles au Mali », a assuré Amadou Diawara
Intervenant en direct depuis Toulouse (France), le directeur de Open de l’INSA, Jean-Yves Plantec a confirmé que son Institut mettra à la disposition de l’Université virtuelle du Mali (UV-Mali) des ressources numériques existant dans ses établissements, notamment en ingénierie. Des ressources, dira-t-il, qui vont permettre à UV-Mali de créer des parcours de formation.
Amadou
GUÉGUÉRÉ

Laisser une réponse