Vacances citoyennes à San : UN ESPACE D’ÉCHANGE, DE FORMATION, D’INFORMATION ET DE COMPÉTITION

0
552

Le stade «Sékou Dembélé» de San a abrité la cérémonie de lancement des activités des «vacances citoyennes» organisées par le collectif d’enseignants dirigé par Mustaph Keita, directeur des études de l’Institut privé moderne de San. L’organisation des vacances citoyennes contribue au développement socio -éducatif dans un espace d’échanges et récréatif en milieu scolaire.  L’objectif est de dispenser aux élèves des écoles fondamentales et secondaires  des leçons modèles sur les enjeux de la société. Les débats organisés sur la citoyenneté et le patriotisme sont soutenus par des sketchs. La décentralisation au Mali, le concept de l’environnement, les textes de la circulation routière sont expliqués aux jeunes par des experts.
Plusieurs conférenciers font des exposés sur les oeuvres littéraires d’auteurs réputés. Le programme inclut des démonstrations artistiques,  des cours d’anglais et des mathématiques. La culture de l’excellence à l’école et les échanges entre vieille et jeune générations suscitent un énorme engouement chez les vacanciers.
Dans son discours de lancement, Mustaph Keita, coordinateur des activités, a adressé ses vifs remerciements à l’honorable Adama Dessé Coulibaly pour sa contribution à la réussite de l’événement pédagogique. Il a  souligné que l’initiative des vacances citoyennes aide les jeunes à faire de la construction citoyenne un idéal de vie. Les échanges développent en eux le patriotisme. Acteurs conscients d’un monde en perpétuelle évolution, ils forgent en eux le réflexe de jeter un regard critique sur nos valeurs ancestrales. Ils les modernisent et en font des bases solides de notre société.
Les vacances citoyennes consolident les liens naturels qui existent entre les populations d’une même communauté, les structures de l’État, les collectivités territoriales. L’exposé du professeur Sékou Mounkoro sur la citoyenneté et le patriotisme a constitué le temps fort de la cérémonie qui a enregistré la présence des autorités politiques régionales et locales,  des agents police, des enseignants,  des élèves et autres acteurs intervenant dans le domaine de l’éducation.
Noumballa
CAMARA
AMAP-San

Laisser une réponse