Volontariat : LE CENTRE NATIONAL DE PROMOTION À LE VENT EN POUPE

0
666
Le Centre du secteur privé a abrité, hier, la 8è session ordinaire du conseil d’administration du Centre national de promotion du volontariat au Mali (CNPV). L’ouverture des travaux était présidée par le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta, en présence du directeur général du CNP, Sékou Oumar Coulibaly. Les administrateurs ont planché sur le rapport d’activités de l’année 2018, le rapport financier de la même année, étudié le plan annuel de travail pour l’année 2019 et évoqué des questions diverses.
«Cette session intervient dans un contexte marqué par une situation sécuritaire particulièrement préoccupante dans les régions du Centre et du Nord de notre pays », a indiqué Amadou Koïta, avant de rappeler que le volontariat est et reste un outil incontournable pour l’atteinte des objectifs de développement durable. Parlant des activités réalisées par le CNPV durant l’année 2018, le ministre Koïta a apprécié la détermination dont la structure a fait preuve en vue d’assurer la promotion du volontariat au Mali.
Au plan international, le CNPV s’est illustré par sa participation à des rencontres sur les questions de volontariat. Selon M. Koïta, les volontaires nationaux, dans un élan de patriotisme et de civisme, ont été d’un apport remarquable pour la sensibilisation sur le retrait des cartes d’électeurs par les populations pendant l’élection présidentielle de 2018.
En termes de perspectives, le ministre Koïta a annoncé qu’au cours de cette année 2019, le CNPV envisage de soutenir à travers le volontariat, les efforts du gouvernement pour la relance des activités éducatives dans les zones en proie à l’insécurité. De même, des actions sont envisagées pour la paix et la cohésion sociale. Amadou Koïta n’a pas manqué de remercier les partenaires techniques et financiers, notamment le PNUD, le programme VNU (Volontaire des Nations unies) et France volontaires pour leur soutien constant au volontariat national.
De son côté, le directeur général du CNPV a confirmé que sa structure a eu un «rayonnement international ». La preuve est qu’aujourd’hui, notre pays est cité en premier lieu pour toutes les questions de volontariat au plan international. «Le ministre Koïta a donné un nouveau souffle au volontariat ; il est reconnu au plan international grâce à son encouragement et sa détermination», a témoigné Sékou Oumar Coulibaly.
Le CNPV vise à offrir à la population en général, et au jeune en particulier, la possibilité de s’engager en tant que citoyen pour agir de façon désintéressée aux côtés des communautés à la base dans le cadre d’actions d’intérêt collectif.Il contribue aussi à renforcer l’engagement citoyen des populations, l’esprit de solidarité, le sens du respect d’autrui, à soutenir la cohésion sociale, la paix et à impulser le développement humain.

Aminata DIALLO

]]>

Laisser une réponse